Actus

Trois bonnes raisons de (re)venir au Vitra Campus

30 Juin 2022

Site en perpétuel renouvellement à deux pas de Bâle, le campus Vitra de Weil am Rhein s’enrichit de trois nouveaux projets d’architecture et de design. De bonnes raisons de visiter ce lieu consacré à la présentation des évolutions historiques et contemporaines de l’habitat.

 

 

N°1. Un nouveau pavillon

 

© Vitra, photo: Dejan Jovanovic

La Maison parapluie de Kazuho Shinohara, Vitra Campus.

 

© Vitra, photo: Dejan Jovanovic

La Maison parapluie de Kazuho Shinohara, Vitra Campus.

 

Le Vitra Campus réunit plusieurs bâtiments conçus par des stars internationales de l’architecture. Ainsi, les halles de production sont signées SANAA, Nicolas Gramshaw, Álvaro Siza et Frank Gehry (à qui l’on doit aussi le Vitra Design Museum). Le Schaudepot tout comme la VitraHaus (qui sont des lieux d’expositions) sont l’oeuvre d’Herzog & de Meuron. Le Pavillon des conférences a été conçu par Tadao Ando et la caserne des pompiers (qui n’a plus cette fonction aujourd’hui) par Zaha Hadid. Même le jardin est signé d’un des paysagistes contemporains les plus influents: Piet Oudolf.

 

En 2022, le Vitra Campus s’enrichit d’un nouveau bâtiment: la Maison parapluie de Kazuho Shinohara. Érigée à Tokyo en 1961 et inspirée de l’architecture vernaculaire traditionnelle japonaise, elle a été reconstruite sur le site de Weil am Rhein. Un chef-d’oeuvre du premier style de Shinohara qui évoluera par la suite vers des formes plus modernistes. Les volumes intérieurs dépouillés témoignent de la quête de purisme de l’architecte japonais.

 

 

N°2. Les archives de Luis Barragán

 

© Barragan Foundation / VG Bild-Kunst, Bonn 2022

Luis Barragán et Andrés Casillas, Cuadra San Cristóbal, Los Clubes, Atizapán de Zaragoza (Greater Mexico City), 1966–1968.

 

© Barragan Foundation / VG Bild-Kunst, Bonn 2022

Luis Barragán et Mathias Goeritz, Torres de Satélite, Naucalpan de Juárez (Greater Mexico City), 1957.

 

Toujours côté architecture, le campus accueille désormais les archives de l’architecte mexicain, Prix Pritzker en 1980. Plus de 13 000 dessins, plan, photos, meubles et maquettes témoignant de son langage distinctif associant lignes modernistes et tradition mexicaine y sont conservés. En attendant la future rétrospective et publication, les documents sont accessible sur demande dans une salle dédiée.

 

 

N°3. Une installation de Sabine Marcelis

 

© Vitra Design Museum, photo: Mark Niedermann

Installation Colour Rush! de Sabine Marcelis.

 

Le campus Vitra ne manque pas de lieux d’expositions. Ainsi, la VitraHaus donne à voir des univers déco riches créés avec des pièces de mobilier de la marque Vitra. Autre bâtiment emblématique: le Vitra Design Museum, qui offre régulièrement des expositions pointues (en ce moment « Precious Plastic« ), tandis que Le Schaudepot en héberge la collection.

 

C’est dans ce lieu que la designeuse Sabine Marcelis présente « Colour Rush! ». Cette installation immersive, basée sur le thème de la couleur, met en scène plus de 400 objets de différents styles et périodes.

 

Plus d’infos: design-museum.de

 

 



TAGS : ,
Partager cet article