Deco

Quoi de neuf en cuisine?

26 Mar 2021

Styles, couleurs, matériaux, agencements… Qu’elles émergent ou se confirment, les nouvelles tendances amènent un vent de fraîcheur dans la décoration des cuisines. Dix bonnes pistes à suivre en 2022-2023 pour planifier une cuisine au goût du jour.

 

Organisation, esthétisme et technologie se combinent pour rendre le quotidien plus facile dans la cuisine. Les cuisines épurées, sans poignées apparentes, avec de grandes surfaces lisses et des formes géométriques rectilignes ont la faveur du public depuis de nombreuses années. Faciles à nettoyer, maximisant la quantité de rangements, ces modèles de style moderne cumulent les atouts. D’autant que d’années en années, se multiplient les astuces pour avoir tout à portée de main (comme par exemple, en ce moment, les modules encastrés dans le plan de travail).

 

En 2022-2023, les aménagements linéaires se veulent moins rigides et moins aseptisés. Démonstration faite par la vingtaine de marques haut de gamme et cœur de gamme que nous avons sélectionnées. Ainsi des fabricants comme ScavoliniArclinea, Poliform, Bulthaup, Dada, Siematic, Poggenpohl, Boffi, Vipp, Next125 Schmidt, Fust ,Veneta Cucine subliment aujourd’hui nos cuisines épurées en leur ajoutant un supplément d’âme.

 

Les matériaux se font plus sensuels grâce aux combinaisons de matières. Les couleurs intenses ou sombres invitent à davantage de chaleur. Parfois même, les blocs de cuisine rencontrent des papiers peints ou du carrelage très fantaisistes.

 

Côté architecture, moins de rigidité également. Les meubles monoblocs laissent une place aux effets géométriques graphiques avec des colonnes d’étagères et des tables aux lignes galbées. Grâce à des caissons à portes vitrées ou ajourées, on montre davantage le nécessaire de cuisine en exposant ustensiles, vaisselle de table et nourriture.

 

C’est que l’agencement de cuisine suit l’évolution des coutumes et des rituels associés à cet espace, en particulier l’évolution des habitudes alimentaires: on y voit s’aligner boîtes, bocaux et légumiers pour entreposer les fruits et les légumes. On attend aussi d’une cuisine qu’elle renforce le sens de la communauté et qu’elle soit un lieu privilégié des relations humaines et du temps partagé. Bref, qu’elle ne soit pas qu’une pièce qui nous limite à la préparation des repas. À suivre, tous les détails.

 

Tendance n°1. Le total living

Dans la plupart des logements contemporains, il n’y a plus vraiment d’espace cuisine prédéfini. Celle-ci s’envisage comme une extension du séjour ou comme son point culminant. Un noyau central où convergent les membres du foyer pour travailler, cuisiner, se restaurer… L’aménagement et la décoration de cet espace mixte se conçoivent comme un projet global où les meubles de rangement s’accordent avec ceux du salon et autres espaces à vivre.

 

En haut: Jeometrica de Scavolini est un programme à vocation multiple qui se décline en solutions pour la cuisine, le salon et la salle de bains, garantissant ainsi une cohérence stylistique dans toutes les pièces de la maison. En bas: une cuisine Siematic qui intègre une bibliothèque côté salon.

 

Tendance n°2. Comme une épicerie raisonnée

La façon dont nous mangeons, cuisinons et faisons nos courses doit être transformée pour assurer la pérennité de notre planète. C’est pourquoi, les légumiers et les bocaux réintègrent déjà aujourd’hui les cuisines pour stocker les denrées achetées en vrac et entreposer les fruits et les légumes. En parallèle, Electrolux  planche sur de nouvelles solutions pour conserver les aliments et limiter le gâchis (cuisine du futur GRO).

 

En haut: une cuisine Schmidt comprenant des rangements en croix pour les bouteilles, des étagères en métal sous l'îlot et des portes dont les lattes espacées évoquent des cagettes. En bas à gauche: module de rangement à l'intérieur d'un placard signé Bulthaup. En bas à droite: le concept de cuisine du futur Gro d'Electrolux. Il comprend une bibliothèque pour graines et céréales qui invite à explorer des sources de protéines nouvelles et variées. Autre équipement: un module qui assure des conditions optimales pour la conservation des fruits et légumes.

 

Tendance n°3. Les bois foncés ou fumés

Si les bois foncés comme le noyer ont la cote depuis quelques années déjà, ils sont désormais rejoints pas les bois aux nuances grises.

 

En haut: cuisine V2, Vipp. En bas à gauche: cuisine Italia d'Arclinea. En bas à droite: cuisine Oasi, Aran Cucine.

 

Tendance n°4. La combinaison bois/laque anthracite

Un mariage élégant, qui ne lasse pas cette année encore. On choisira de préférence une finition mate.

 

En haut: cuisine Fust. Ses façades offrent un aspect original de verre mat rehaussé d’un léger scintillement métallique. En bas à gauche: cuisine Arclinea lors de la Design Week de Milan.

 

Tendance n°5. Volumes purs = couleurs pures

Des rouges teintés de brun, des jaunes, des bleus, des verts colorent les cuisines d’aujourd’hui. On choisit ces nuances pour leur capacité à se marier sans heurt avec du marbre, du métal (gris, bronze, doré) et du bois. La tendance est aux finitions mates. Pour un effet « monobloc », on choisira un plan de travail de la même couleur que les façades des meubles bas.

 

En haut: cuisine Next125. L’association de couleurs primaires, rouge indien, vert cobalt et jaune olive, utilisées pour souligner les différents espaces fonctionnels, offre une identité visuelle forte. En bas: cuisine Artematica de Valcucine habillée de verre bleu sur les meubles bas et le plan de travail. Les placards du fond sont couleur bronze.

 

Tendance n°6. L’ inox passe-partout

Longtemps associées aux cuisines professionnelles et à la décoration minimaliste, les façades en inox intègrent aujourd’hui des appartements à l’atmosphère décontractée.

 

En haut: cuisine Alpes Inox avec un papier peint représentant des homards (photo Valentina Casalini à Eurocucina). En bas à gauche: une cuisine en inox sur un parquet coloré à chevrons dans un ancien appartement milanais. Réalisation Flatwig Studio pour l'exposition Be my guest. En bas à droite: cuisine Atelier conçue par Abimis dans un appartement où les meubles bas en inox sont surplombés de simples étagères peintes.

 

Tendance n°7. La transparence côté rangements

Plutôt que de dissimuler sa vaisselle coûte que coûte, on renoue aujourd’hui avec l’envie d’avoir quelques accessoires utilitaires à portée de vue comme on le faisait avec les vaisseliers. Que ce soit sous forme  de caissons à portes vitrées ou ajourées, les meubles s’affichent avec le nécessaire de cuisine qu’ils contiennent.

 

En haut: cuisine APR 60 de Boffi. Les étagères sont équipées de parois vitrées. En bas à gauche: cuisine Intersection de Dada munie de portes ajourées et de vitrines. En bas à droite: cuisine Alea de Poliform avec des caissons vitrés en hauteur.

 

Tendance n°8. Les colonnes ouvertes

Dans la famille des cuisines linéaires, les meubles de rangement qui vont du sol au plafond restent une valeur sûre. Ils permettent de créer de grandes parois verticales planes, dont les portes affleurantes créent l’illusion d’un mur. Cependant, en matière de rangement haut, on privilégie souvent l’effet de colonne à celui d’un mur de rangement monotone. La tendance est aux colonnes composées d’étagères ouvertes.

 

En haut: cuisine Signa, Ernestomeda. En bas à gauche: cuisine Milano, Veneta Cucine. En bas à droite: système de colonnes ouvertes de Boffi, avec modules de rangement pour verres et bouteilles.

 

Tendance n°9. Les tables aux lignes galbées

Superposées sur les îlots de cuisine, les tables arrondies apportent une touche de douceur et de légèreté.

 

En haut: cuisine Intersection, design Vincent Van Duysen, Dada. En bas: cuisine Urban Oasis de Poggenpohl.

 

Tendance n°10. À portée de main

Les boîtes d’ustensiles et les hottes s’invitent sur les îlots et les comptoirs sous forme de niches encastrées dans le plan de travail. Parfois extractibles, ces petits modules sont devenus incontournables dans les cuisines d’aujourd’hui.

 

En haut: plan de travail de la cuisine Volare, d'Aran Cucine. En bas à gauche: hotte et niche de rangement encastrées Monolith de Falmec. En bas à droite: niche de rangement sur la cuisine Artematica de Valcucine.

 



Partager cet article