Deco

15 best-sellers du design outdoor

24 Mai 2022

Il n’y a pas que le design d’intérieur qui possède des meubles iconiques et de grands classiques du XXe siècle. L’aménagement extérieur a lui aussi donné lieu à des pièces de mobilier d’exception, qui ont réussi le tour de force d’envahir nos terrasses et de traverser le temps. Gravés dans l’inconscient collectif, connus de tous sans qu’on n’y prête forcément attention, ces best-sellers ont su répondre à des besoins et se hisser au sein du patrimoine culturel. Aujourd’hui, la belle saison nous donne envie de remonter l’histoire singulière de ces meubles spécialement conçus pour le jardin.

 

C’est au milieu du XIXe siècle que le jardin est devenu un espace individuel à aménager. Pour que l’homme puisse trouver sa place en extérieur et s’y délecter, le mobilier apparaîtra vite comme indispensable.

 

Tout commence par du mobilier en fer forgé. Des meubles en rotin habillent aussi rapidement les serres et les jardins d’hiver, sachant que ce matériau naturel n’est pas très résistant aux intempéries. Sur les paquebots qui effectuent la traversée transatlantique, apparaissent les fameux transats, ces chaises de pont confortables et facilement pliables qu’on appelle aujourd’hui souvent « chiliennes ».

 

Tout au long du XXe siècle, les fabricants et les designers se donneront pour mission d’explorer de nouveaux matériaux adaptés aux milieux en plein air. Par ordre chronologique, tour d’horizon des meubles emblématiques et des plus belles icônes du design outdoor.

 

 

1.  Fauteuil Adirondacks, design Thomas Lee en 1903 

De larges accoudoirs, un dossier haut et un siège incliné pour ce fauteuil conçu pour équiper les terrains accidentés des monts Adirondacks, situés au nord-est de l’État de New York. La chaise a été revisitée par le designer Pierre Stelmaszyk pour la marque belge Royal Botania (collection New England).

 

À gauche, fauteuil Adirondacks réédité par Pottery Barn. À droite, fauteuil New England de Royal Botania.

 

2.  Les chaises Sénat, 1923, réinterprétation par la marque Fermob

Les chaises Sénat sont devenues progressivement des icônes du mobilier de jardin parisien. Remplaçant les bancs publics, elles offraient une assise confortable aux promeneurs, avec l’avantage de pouvoir être déplacées du soleil à l’ombre. Depuis les années 1990, la société Fermob reproduit ce modèle sous le nom de chaise Luxembourg, à la fois pour les jardins publics et pour les particuliers. Elle a été revue par le designer  Frédéric Sofia qui l’a dotée de formes plus généreuses qui ne scient ni les cuisses ni les bras.

 

Chaises Luxembourg, Fermob.

 

3.  Chaise longue 1096, design Marcel Breuer en 1933, édition Embru

La chaise longue 1096 (parfois appelée Liege 313) est composée d’une structure en acier plat galvanisé, de lattes en aluminium souple (ou Duralumin) et d’accoudoirs en bois de hêtre. L’utilisation de l’aluminium présente l’avantage d’être inoxydable, léger et résistant. On trouve toujours cette pièce chez le fabricant Embru.

 

Chaise longue 1096, design Marcel Breuer, Embru.

 

 

4.  Transat Lido, design Battista et Gino Giudici en 1935, réédition Wb form

Un classique du design suisse, dont la forme avant-gardiste impressionne. Ce transat est toujours réédité par Wb form.

 

Transat Lido, Wb form.

 

5.  Butterfly Chair, design Antonio Bonet, Juan Kurchan et Jorge Ferrari-Hardoy en 1938, Knoll

Cette chaise a connu plusieurs noms comme Hardoy chair, Sling chair, Safary chair ou encore la chaise BKF. Elle a été conçue par un groupe argentin d’architectes et produite par les sociétés Hardoy, Artek et Knoll. Un tribunal ayant estimé que la chaise Butterfly ressemblait beaucoup à un modèle conçu en 1850 par Joseph Beverly Fenby pour l’armée britannique, elle n’a pas été légalement protégée contre la copie.

 

Chaise Butterfly, Knoll.

 

 

6.  Chaise Landi Stuhl, design Hans Coray en 1938, réédition Vitra

Ce classique en aluminium a été créé par Hans Coray pour l’extérieur. Il a instauré un nouveau type de coque d’assise moulée en trois dimensions, fixée sur un piétement distinct. Il est aujourd’hui réédité par Vitra.

 

Chaise Landi Stuhl, Vitra.

 

7.  Le fauteuil Acapulco, entre 1940 et 1950

Conçu entre les années 1940 et 1950, le fauteuil Acapulco possède des origines assez floues. La légende veut qu’il ait été dessiné sur la côte pacifique mexicaine – par un designer dont l’histoire n’a pas retenu le nom – à la demande d’un touriste français qui cherchait le fauteuil idéal pour ses bains de soleil. Le sable de la plage était bien trop brûlant pour lui. Aujourd’hui, plusieurs marques éditent leur version du fauteuil Acapulco.

 

Fauteuil Acapulco, Acapulco design.

 

 

8.  Chaise longue Altorfer, design Huldreich Altorfer en 1948, réédition Embru

La chaise longue Altorfer, appelée aussi couramment chaise spaghetti, est l’un des classiques du design suisse les plus connus dans le domaine des meubles de jardin. Elle a été conçue par le fils du directeur de l’entreprise Embru de l’époque. Elle doit son succès à l’agréable sensation de détente qu’elle procure.

 

Chaise longue Altorfer, Embru.

 

9.  Fauteuil Loop, design Willy Guhl en 1954, édition Eternit

Parmi les nouveaux matériaux qui déferlent sur le mobilier de jardin dans les années 1950 se trouve la fibre-ciment. Le fauteuil Loop est un classique du design suisse et il est composé d’un seul panneau en fibre-ciment Eternit replié en boucle.

 

Fauteuil Loop, design Willy Guhl en 1954, Eternit.

 

 

10. Fauteuil de relaxation Bachelor, design Verner Panton en 1955, réédition Montana

Ce fut le premier succès commercial du designer Verner Panton. Le fauteuil a été conçu pour être installé un peu partout dans la maison, sans rien perdre de son confort quand on s’assoit. Cette caractéristique en a rapidement fait un siège idéal pour le jardin, même si les premières éditions de Fritz Hansen étaient en cuir. L’éditeur Montana en propose aujourd’hui une version parfaitement adaptée aux milieux indoor et outdoor.

 

Fauteuil d'extérieur Bachelor, design Verner Pantone, Montana.

 

11.  Chaise April, design Gae Aulenti en 1964, édition Zanotta

Cette chaise d’extérieur pliante confortable est connue sous le nom de « chaise de réalisateur ». Elle est composée d’une structure en acier inoxydable avec des articulations en alliage d’aluminium, qui la rendent à la fois robuste et légère. Éditée par Zanotta, April est aujourd’hui un classique du design qui inspire de nombreux designers.

 

Chaise de réalisateur April, Zanotta.

 

12.  Collection Locus Solus, design Gae Aulenti en 1964, réédition Exteta

Une collection de meubles tubulaires aux couleurs vives qui reflètent la gaieté des années pop. Elle comprend des chaises, des tables et des transats et parent parfaitement les abords de piscines.

 

Collection Locus Solus, Exteta.

 

 

13.  Table Petal (1960) et Outdoor collection (1966), design Richard Schultz, édition Knoll.

Richard Schultz est l’un des plus grands noms du design de meubles outdoor. La collection est née lorsque Florence Knoll a demandé à Schultz de créer une gamme de mobilier outdoor spécialement pour sa maison en bord de mer, à Miami. Elle comprend des tables, des chaises, des fauteuils et des chaises longues. La table basse Petal est également éditée par Knoll.

 

Fauteuil de la collection Outdoor et table basse Petal, design Richard Schultz.

 

14.  Fauteuil Blow, design De Pas, Donato d’Urbino & Paola Lomazzi en 1967

Un emblème de la culture pop et un hymne à l’éphémère. Parmi les nombreux fauteuils et canapés gonflables ayant fait leur apparition au cours des années 1960, ce modèle fut le premier à être produit en série en Italie. On peut aussi mentionner les sièges en plastique gonflables du designer Nguyen Manh Khanh connu sous le nom de Quasar.

 

© Design Museum Brussels

Fauteuil Blow, design De Pas, Donato d'Urbino & Paola Lomazzi. Photo: Design Brussels Museum.

 

 

15.  Chaises Boston et autres sièges en plastique empilables, design Henri Massonnet à partir de 1973, édition Stamp

En 1973, Henri Massonnet créa la chaise de jardin Boston, considérée comme la toute première chaise en polypropylène d’un seul tenant moulée par injection, une technique bon marché. Cette chaise est toujours produite par Stamp sous le nom de Mambo. L’entreprise édite, par ailleurs, d’autres sièges en plastique emblématiques des années 1980 (voir les modèles Boléro et Tango).

 

Fauteuils Boléro, Stamp.

 



Partager cet article