Deco

Influences japonaises

20 Jan 2022

En matière de design et de décoration, le rayonnement nippon semble à son comble. Si tout le monde parle de la tendance Japandi – cette fusion entre le style scandinave et l’esprit zen –, la culture japonaise influence également de grandes marques françaises et italiennes de l’ameublement. Cette tendance est devenue incontournable. Pourquoi et comment.

 

©Jonas Bjerre-Poulsen

Archipelago House, réalisation Norm Architects. Le mobilier est de la marque Karimoku Case Study.

 

Au Pays du Soleil levant, on aime contempler les objets avant de s’en servir. L’objet utile est regardé avec respect pour la joie qu’il nous procure. Le designer a pour vocation de transformer les interactions des personnes avec le monde matériel qui les entoure en créant une parenthèse dans leur vie.

 

Depuis longtemps déjà, cette approche presque méditative de la création s’est mêlée à ce qui a fait l’essence de la modernité dans tous les pays. Des dessins simples, des lignes essentielles, une sobriété dans les matériaux, un grand sens de la fonctionnalité caractérisent ainsi le design japonais depuis le XXe siècle. Et c’est tout naturellement que se sont créés des interactions avec le design scandinave, français et italien.  

 

Certes, le goût européen pour le design nippon ne date pas d’hier et voilà des années que des sociétés comme Vitra rééditent des pièces maîtresses du design d’Extrême-Orient. Mais on assiste aujourd’hui à un véritable engouement pour le style japonais dans nos intérieurs.

 

Alors que des designers japonais impriment leur patte légère et aérienne dans les collections des marques européennes, des créateurs de tous bords revisitent les pièces les plus emblématiques des aménagements traditionnels nippons. Des lampes en papier, des assiettes façon Wabi-Sabi, des canapés bas, des meubles inspirés du bambou… essaiment un peu partout dans nos intérieurs.

 

Cette esthétique va de pair avec l’usage de matériaux naturels comme le bois, le rotin, le coton ou le lin. Elle cultive aussi des tons neutres chauds ou sombres. En cela, elle diffère du style scandinave traditionnel dans lequel le noir est banni et les couleurs douces sont plutôt froides.   

 

Si la décoration nippone séduit aujourd’hui, c’est parce qu’elle a su inventer un minimalisme empreint de profondeur et de poésie. De quoi nous apporter, sans doute, un peu de sérénité… Voici nos objets préférés.

 

 

1/ Luminaires Araki Light Sculptures, Vitra

Le sculpteur Isamu Noguchi  a travaillé dans l’atelier de Brancusi et côtoyé Alberto Giacometti. Il nous a laissé en héritage de nombreuses pièces maîtresses du design du XXe siècle. Suite à un voyage dans la ville de Gifu – connue pour sa fabrication d’ombrelles et de lanternes en papier –, il conçut une centaine de modèles de lampes en papier entre 1951 et 1986. De nombreux modèles sont aujourd’hui réédités par la société Vitra.

 

Luminaires Araki Light Sculptures, Vitra.

 

 

2/ Luminaires Hashira, Menu

Une collection inspirée du Japon qui illustre l’engouement actuel des marques scandinaves pour la décoration japonaise.

 

Lampadaire, suspension et lampe de table Hashira lighting, Menu.

 

 

3/ Suspension Formakami, & Tradition

Un projet dessiné par le designer espagnol Jaime Hayon qui reprend les codes traditionnels des lanternes asiatiques.

 

Suspension Formakami, & Tradition.

 

 

4/ Lampe d’extérieur Bonbori, Brokis

Pour sa première gamme destinée à l’extérieur, l’éditeur de luminaires tchèque Brokis a fait appel à la designer japonaise Fumie Shibata. Elle a imaginé les lampes Bonbori en puisant son inspiration dans les lanternes japonaises du même nom, composées de papier étendu sur un cadre.

 

Lampe d'extérieur Bonbori, Brokis.

 

 

5/ Lampe de table Kurage, Foscarini

Un autre luminaire dessiné par Nendo (voir aussi N°13 et N°14), en collaboration avec Luca Nichetto. S’inscrivant dans une recherche de légèreté dans la lumière, Kurage est une lampe de table réalisée à la main par des artisans japonais, avec un diffuseur en papier washi posé sur de fines tiges en frêne.

 

Lampe de table Kurage, Foscarini.

 

 

6/ Applique Saori, Nemo Lighting

Kazuhide Takahama, ce grand designer japonais du XXe siècle nous a laissé plusieurs objets cultes. À l’exemple de ce luminaire basé sur une structure en aluminium vernie blanc et un diffuseur en tissu stretch blanc. Il a été dessiné en 1973.

 

Luminaire Saori, Nemo Lighting.

 

 

7/ Assiettes Dashi et Wabi, Jars Céramistes

Des collections de vaisselle conçues en France, mais inspirées de la philosophie du Wabi Sabi, cette approche de l’artisanat japonais dans laquelle on cultive le goût de l’imperfection. 

 

Assiettes et bols des collections Dashi et Wabi, Jars Céramistes.

 

 

8/ Pots à épices Bloom, Shibui

Shibui est un mot japonais qui fait référence à une esthétique d’une beauté simple et discrète. C’est aussi le nom d’une entreprise d’accessoires de décoration et d’ustensiles basée en Suisse, créée par les designers Constantinos Hoursoglou et Athanasios Babalis. On trouve dans leurs collections de nombreux objets qui évoquent le Japon, à l’instar de ces récipients en bois avec couvercle.

 

Pots à épices Bloom, Shibui.

 

 

9/ Vases Cream, Okro 

Taiko Amont est un designer japonais basé en Suisse. On trouve ses poteries sur le shop de Okro.

 

Vases Cream, Okro.

 

 

10/ Tapis Japanese Abstractions, Maison Dada

Une collection de tapis dessinée par l’artiste suisse Sophie Taeuber-Arp, figure du dadaïsme et décédée en 1943. Les motifs s’inspire d’un voyage imaginaire au Japon.

 

Tapis Japanese Abstractions, Maison Dada.

 

 

11/Tapis Tangle Medan, Moooi

Une exploration des rubans proposées par la marque hollandaise.

 

 

 

12/ Table basse Kyoto, Poltrona Frau

Sobre et raffinée, la table Kyoto, conçue par l’architecte et designer Gianfranco Frattini, est l’expression parfaite de la rencontre entre vision conceptuelle et habileté d’exécution. Elle a été dessinée par l’architecte en 1974 après un voyage au Japon.

 

Table basse Kyoto, Poltrona Frau.

 

 

13/ Bibliothèque MHC.2, Molteni&C

MHC.2 est une réédition du prototype de la bibliothèque dessinée en 1959 par Yasuhiko Itoh. Après une première réédition limitée de 100 pièces numérotées, elle est désormais disponible en série non numérotée, en bois cintré revêtu de noyer.

 

Bibliothèque MHC.2, Molteni&C.

 

 

14/ Guéridon Blend, fauteuil Kite et miroir Frame, Stellar Works 

En 2002, Oki Sato a fondé son propre studio de design, Nendo. Le bureau qui comprend aujourd’hui de nombreux collaborateurs est l’un des studios de design les plus actifs et les plus influents sur la scène internationale. Ses créations allient des formes extrêmement épurées et une touche d’humour. Exemple avec cette collection conçue pour les petits espaces.

 

Fauteuil, guéridon, miroir Blend, Kite et Frame, Stellar Works.

 

 

15/ La famille de sièges et de compléments d’ameublement Torii, Minotti

La synergie créative entre Minotti et Nendo (présenté ci-dessus) a pris corps en 2018. Elle a abouti à la création de sièges et de tables à la silhouette légère et charismatique, pour l’intérieur comme pour l’extérieur. En 2020, Minotti a notamment sorti la collection Torii, un projet très structuré qui joue avec les formes arrondies des volumes, la légèreté des épaisseurs et l’apparente simplicité formelle.

 

Fauteuils Torii, Minotti.

 

 

16/ Canapé Mah Jong, Roche Bobois

Dessiné par Hans Hopfer en 1971, le canapé Mah Jong est un modèle iconique des collections Roche Bobois. À la fois canapé, lit, fauteuil, chaise longue, ses modules juxtaposés ou superposés permettent toutes les utilisations possibles. Une révolution pour l’époque. Mah Jong signifie « domino » en chinois. Si nous l’avons retenu dans cette sélection consacrée au Japon, c’est parce que le plus célèbre styliste japonais, Kenzo Takada, a dessiné plusieurs habillages pour cette assise (collection Irune, Natsu, Asa et Umi). Il s’est inspiré des kimonos et des tissages utilisés par les théâtres nô. Et cela dans des couleurs emblématiques de la marque Kenzo. Roche Bobois propose également des boîtes et des vases signés du styliste.

 

Canapé Mah Jong, Roche Bobois.

 

 

17/ Chaise, fauteuil, canapé et table basse Ayana, B&B Italia

On doit la collection Ayana au designer contemporain Naoto Fukasawa, chantre de la simplicité en matière de design. Sur les assises, les profondeurs et les hauteurs font clairement référence à la tradition sud-est asiatique. La collection est destinée à l’extérieur.

 

Collection de meubles d’extérieur Ayana, B&B Italia.

 

 

18/Buffet Pavillon, ENOstudio

Signé Guillaume Delvigne, ce buffet évoque le mobilier japonais, à la fois fonctionnel et accessible.

 

Buffet Pavillon, ENOstudio.

 

 

19/ Chaises Ronin, La Chance

La chaise Ronin de La Chance s’inspire à la fois des méthodes de construction japonaises et des traditions artisanales danoises, ce qui lui offre un aspect inédit très esthétique. Elle est signée Frederik Werner & Emil Lagoni Valbak.

 

Chaises Ronin, La Chance.

 

 

20/ Tabouret Torii-S, Karimoku New Standard

La marque japonaise Karimoku New Standard (KNS) a été fondée en 2009. Ici un tabouret dessiné par des designers internes à l’entreprise. Basé sur l’image d’un torii, ou porte de sanctuaire shinto, ce tabouret présente des pieds qui pénètrent dans le siège pour créer une forte impression. L’articulation entre les pieds et l’assise est réalisée avec une précision élaborée, inspirée de la méthode de menuiserie japonaise shikuchi.

 

Tabouret Torii-S, Karimoku New Standard.

 

 

21/ Tabouret Butterfly, Vitra

L’emblématique Butterfly Stool du designer japonais Sori Yanagi est un meuble classique qui allie de façon unique des formes orientales à la technique de cintrage du contreplaqué développée par Charles et Ray Eames. La silhouette légèrement incurvée des deux coques d’assise évoque les ailes d’un papillon prêt à tout moment à prendre son envol. Il fut conçu en 1954.

 

Tabourets Butterfly Stool, Vitra.

 



Partager cet article