Maison Pratique

Ce qu’ont de plus les dressings de luxe

25 Août 2022

Pas d’habitat de standing sans dressing. Outre sa complexité technique, ce petit espace concentre des exigences particulières en termes de sophistication et d’élégance. L’idée: donner chaque jour l’illusion de faire du shopping privé à la maison. Aperçu des solutions disponibles chez les décorateurs et dans les showrooms de design.

 

Dressing Sugi, design Piero Lissoni pour Porro. Il permet un jeu architectural entre compartiments pleins et vides. Les portes sont en bois brûlé selon la technique japonaise Shou Sugi Ban.

 

S’ils sont indispensables pour organiser les grandes gardes-robes, les espaces dédiés à nos vestiaires sont aussi des lieux aux aménagements personnalisés. On peut y trouver plusieurs niveaux de penderies, des tringles spécialement pensées pour les pantalons, des étagères extractibles, des présentoirs à chaussures, des tiroirs à cravates, des boîtes à bijoux… en fonction de chacun.

 

En version luxe, le dressing présente ce qu’on aime dans un écrin qu’on aime. Il sort de l’ombre et apporte une touche de raffinement supplémentaire à une chambre, une salle de bain ou un espace dédié. On peut même dire qu’il rayonne de par ses finitions précieuses. Sur lui, les structures en étain, bronze, aluminium anodisé s’accordent avec des matériaux raffinés comme le châtaigner, la laque, le cuir, le verre fumé sérigraphié. La transparence est même souvent de rigueur (les parois en verre sont la grande tendance du moment), histoire de montrer que l’ordre règne à la maison.

 

Il va sans dire qu’au sein d’un dressing de luxe chaque détail compte. C’est pourquoi il relève du sur mesure. La spécificité des marques haut de gamme est de développer des systèmes ( « des patronages » dirait-on dans le domaine de la couture) dont de nombreux détails peuvent être modifiés. Ensuite, elles fabriquent des modules sur commande pour satisfaire au plus près les goûts et les besoins spécifiques du client. Une démarche qui va ainsi bien au-delà des problématiques de composition et d’intégration dans l’espace (dressing en forme linéaire, d’angle, en U, sous pente…). On est aussi très loin des caissons bon marché que l’on juxtapose les uns à côté des autres pour créer un rangement.

 

L’art du dressing haut de gamme évoque les mondes de l’horlogerie et de l’artisanat. On s’en rend compte en observant de près les différents systèmes de dressing commercialisés sur le marché ainsi que des détails d’agencement.

 

1. L’exemple d’une armoire modulaire à panneaux 

Placard-dressing de la marque Team7

 

Armoire modulaire Team7. Finitions possibles: portes et aménagements en bois naturel (aulne, hêtre, chêne, merisier, noyer, chêne huile blanche, pin cimbre).

 

Type de système:

  • par définition, l’armoire modulaire possède des portes battantes ou coulissantes intégrées au meuble.
  • les largeurs des tablettes sont encadrées par des panneaux posés à la verticale (nommés joues et séparations) qui permettent leur soutien. Pour la fixation des tablettes, des taquets ou des rails s’insèrent dans les trous des panneaux de séparation. L’emplacement des accessoires est limité et conditionné par la position des trous mais des modifications de hauteur sont faciles.

 

Avantages des modèles haut de gamme: 

  • la qualité des finitions, en bois naturel par exemple.
  • comme l’armoire modulaire est autoportante (freestanding), elle peut être placée au milieu d’une pièce du moment que les finitions des panneaux de dos sont jolies.
  • sur certains modèles, pas de lignes verticales de trous sur les panneaux de séparation. Le perçage est réalisé en correspondance avec les étagères. Ceci est possible car les fabricants permettent de choisir parmi un très grand nombre de colonnes dans lesquelles les tablettes, les tringles et les tiroirs sont placés de multiples façons.

 

2. L’exemple d’un dressing modulaire à panneaux 

Modèle Casablanca de la marque Schmidt

 

Dressing Casablanca Schmidt. Finitions possibles: un choix immense qui va d'une gamme premier prix à des matériaux beaucoup plus sophistiqués. L'accès à l'espace dressing se fait ici via des portes en verre fumé.

 

Type de système:

  • pas de portes intégrées au rangement. Ajout d’une porte coulissante sur rail devant le placard ou à l’entrée de la pièce réservée au vestiaire.
  • panneaux de séparation verticaux entre les étagères; fixation par l’insertion de taquets ou de rails dans des trous sur les panneaux.

 

Avantages des modèles haut de gamme: voir point précédent.

 

3. L’exemple d’une armoire autoportante en métal

Cover en version autoportante de la marque Rimadesio

 

Armoire modulaire Cover de Rimadesio. Finitions possibles: structure en aluminium disponible en six finitions (aluminium, nero, brown, piombo, platino et bronzo); panneaux en verre (70 tonalités brillantes et opaques), grès, tissu et similicuir.

 

Type de système:

  • par définition, l’armoire modulaire possède des portes.
  • système autoportant: peut être positionné en îlot dans la pièce.
  • les étagères reposent sur une structure métallique. Les tablettes sont maintenues par deux barres verticales (dites aussi montants ou profilés) à l’avant et à l’arrière du rangement.

 

Avantages des modèles haut de gamme: 

  • la multitudes des finitions possibles. L’absence de joues et de séparations verticales en bois permet d’avoir des dressing ouverts sur les côtés. Les panneaux éventuels – ayant une fonction décorative et non structurelle – peuvent être déclinés dans tous types de matériaux (par exemple le verre).
  • certains fabricants comme Rimadesio proposent des systèmes innovants de fixation des tablettes. Chez celui-ci, les fixations sans vis apparentes sont dissimulées dans les montants pour permettre de disposer et modifier librement les éléments au fil du temps avec la plus grande facilité.

 

4. L’exemple d’un dressing autoportant en métal

Modèle Senzafine de la marque Poliform

 

Dressing Senzafine Poliform. Finitions possibles: chêne cendré, chêne Spessart, orme, noyé, aspect toile (beige ou grise), ardoise. Parties métalliques couleur ardoise ou champagne.

 

Type de système:

  • pas de portes intégrées au rangement.
  • structure autoportante.
  • étagères soutenues par des montants métalliques à l’avant et à l’arrière du rangement. Les tablettes ne sont pas maintenues par des échelles à multiples barreaux comme on le voit parfois sur des modèles meilleur marché (comme Jonaxel d’ Ikea).

 

Avantages des modèles haut de gamme: voir point précédent.

 

5. L’ exemple d’un dressing avec fixation murale

Modèle Dress bold de la marque Rimadesio

 

Rangement Dress bold de Rimadesio. Finitions possibles: structure et accessoires en aluminium (deux couleurs) ou laque métallisée (deux teintes). Panneaux en bois, verre, tissu ou similicuir dans une immense gamme de couleurs.

 

Type de système: 

  • pas de portes intégrées au rangement.
  • des montants solidement fixés au mur, dans le dos du meuble, maintiennent les étagères.
  • à l’avant, pas de montants droits ou de montants en forme de L renversé tels qu’on en trouve sur des modèles meilleur marché (type Johanez de La Redoute et son système en déporté du mur). Ici, l’accès aux vêtements est totalement dégagé par l’avant.
  • offre une solution de décalage de profondeur.

 

Avantages des modèles haut de gamme:

  • deux possibilités esthétiques sont offertes: avec montants visibles ou dissimulés entre des panneaux décoratifs personnalisables.
  • on trouve parfois des systèmes très innovants de fixation des tablettes sur les montants. Par exemple, le système breveté de fixation à expansion sans trous de Rimadesio permet de positionner totalement librement les accessoires.

 

 

6. L’exemple d’un dressing avec fixation sol/plafond

Modèle Hector de la marque Molteni

 

Dressing Hector, design Vincent Van Duysen, Molteni dont les étagères et les blocs tiroirs possèdent des angles arrondis. Structure étain et bronze. Étagères et tiroirs en placage de châtaigner. Chaque étagère peut être personnalisée à l’intérieur en utilisant soit le verre, soit le panneau mélaminé ou en écoskin.

 

Type de système:

  • pas de portes intégrées au rangement.
  • des barres ancrées dans le sol et au plafond maintiennent les tablettes et les accessoires.
  • même si le système n’est pas autoportant, le dressing peut-être installé en îlot dans une pièce. Dans ce cas, accès aux vêtements par l’avant et l’arrière du rangement.
  • offre une solution de décalage de profondeur.
  • s’adapte aux espaces biscornus. Possibilité de créer des angles qui ne font pas exactement 90°.

 

Avantages des modèles haut de gamme:

  • les finitions. Les structure métalliques deviennent de vrais bijoux décoratifs. 
  • souvent doté de systèmes de fixation des tablettes « coulissants », ce qui permet à l’utilisateur de modifier facilement la hauteur des étagères.

 

7. L’exemple d’un dressing à montants mixtes

Modèle Hangar de la marque Lema

 

Dressing Hangar, design Piero Lissoni, Lema. Finitions possibles: montants en métal noir ou gris sablé; panneaux et équipements en verre laqué (10 couleurs), verre miroir, laque (35 couleurs), mélaminé bois (trois options).

 

Type de système:

  • pas de portes intégrées au rangement.
  • à l’avant les montants sont à jour. Au dos du meuble, des crémaillères sont fixées au mur et dissimulées entre des panneaux. Ce sont ces deux types de profilés qui soutiennent les étagères.
  • système très flexible.

 

Avantages des modèles haut de gamme:

  • la personnalisation des finitions, en particulier des panneaux contre le mur.
  • la légèreté visuelle

 



Partager cet article