Deco

Peinture: effets graphiques

01 Mar 2021

Jeux de lignes et de bandes, motifs géométriques et organiques, la peinture des murs peut devenir un véritable terrain d’expérimentations chromatiques. Un brin d’imagination et un pot de jolie peinture suffisent pour créer des effets graphiques qui apporteront vitalité et personnalité à sa décoration. Mais comment peindre un mur en plusieurs couleurs? Comment agrandir, rehausser ou abaisser visuellement une pièce? Quel motif fantaisie choisir? Voici quelques pistes à suivre.

 

Une arche colorée peinte par la blogueuse Carla Natalia. Tous les détails de cette réalisation sur son site carla-natalia.com.

 

En matière de décoration intérieure, les propositions sont quasiment illimitées, tant du côté des matériaux que de celui des couleurs. Toutefois, lorsqu’on ne veut pas se lancer dans de grands travaux ni investir un budget conséquent, on peut améliorer ou renouveler son décor en puisant dans les infinies ressources offertes par les peintures. Non seulement leurs palettes de coloris sont presque inépuisables, mais elles permettent quantité d’effets de matières, de finitions et se prêtent à tous les espaces, y compris les pièces humides.  

 

Autre atout, leur facilité d’utilisation et leur moindre coût contribuent à libérer l’imagination. On peut ainsi oser un décor audacieux ou un contraste insolite, tout en sachant qu’en cas d’insatisfaction, l’erreur restera aisément rattrapable. 

 

Pour donner de la personnalité à ses murs, appliquer des couleurs différentes est une bonne piste à suivre. Les bandes de couleurs, les lignes droites et floutées, les motifs géométriques angulaires et circulaires se prêtent volontiers à l’exercice et se déclinent dans d’infinies variations. Ils permettent d’animer les surfaces, de changer les perspectives et de souligner des éléments existants. Démonstration.

 

1/Peindre un soubassement

En règle générale, un soubassement se peint sur le premier tiers du mur.  Plus le soubassement est haut, plus la pièce semblera petite. À l’inverse, plus il sera bas, plus on aura l’impression que la pièce est grande. Peindre la partie basse des murs en couleur différente est une bonne astuce pour donner une unité aux différentes parois et lier les éléments de la décoration. 

 

Réalisation du fabricant de peintures Little Greene en deux tons de vert.

 

Réalisation INT2 architecture

 

2/Diviser un mur à l’horizontale en partie haute

Peindre les murs d’une autre couleur que le plafond rehausse visuellement une pièce. Mais pour étirer les perspectives à la verticale, il est conseillé de ne pas appliquer la peinture murale jusqu’au plafond. Lorsque la couleur du plafond qui descend sur les murs est claire, le décor procure une sensation d’élévation. Lorsque cette peinture est plus foncée, elle abaisse visuellement le volume de la pièce, mais crée un effet théâtral.

 

©Hotel COQ Lobby / Francois Cavelier

Hôtel C.O.Q de Paris. L’emprise du bandeau blanc permet de garder une sensation de hauteur malgré les murs foncés.

 

Ici, un plafond plus foncé que les murs qui crée un effet dramatique. Une réalisation du fabricant de peintures Dulux Valentine/AkzoNobel.

 

3/Peindre trois bandeaux sur les murs

Appliquer de larges bandes de couleur, au ras du plafond et du sol notamment, peut permettre de rééquilibrer les proportions de la pièce et de casser les perspectives. Cette technique sophistique le décor.

 

Ici, les différents bandeaux de couleur permettent de rendre plus intime ce grand espace. Les deux lignes rouges du haut créent une frise. Réalisation Dulux Valentine/AkzoNobel.

 

4/Délimiter un petit espace

Appliquer une couleur différente dans un coin bureau, un coin repos, une niche… est une solution simple et très décorative pour délimiter un espace. Cette pratique porte même un nom en décoration: le color zoning. Elle consiste à introduire de la couleur par petites zones afin de souligner la fonction particulière d’une zone de l’habitat. 

 

Coin bureau à la maison, souligné par la peinture murale. Réalisation Maison Sarah Lavoine.

 

Une zone bureau délimitée par une peinture vive sur le sol et les murs. Réalisation Castorama.

 

©Claire Clerc/ Immo Photos

Un rectangle vert d’eau a été peint en guise de tête de lit. Réalisation de l’architecte d’intérieur Claire Clerc. Projet Richer.

 

5/Valoriser un détail

Une tache de couleur permet de créer un point d’attraction sur la surface unie d’un mur.

 

© Dulux

La petite étagère murale s’insère dans un médaillon jaune vif, dont elle a repris le coloris. L’ensemble crée une impression de trompe-l’oeil que vient déjouer l’alignement de vases posés sur la tablette. Réalisation Dulux Valentine/AkzoNobel.

 

6/Dessiner un paysage

Si les papiers peints et les revêtements muraux constituent la solution la plus pratique pour créer un décor thématique, il est aussi possible de personnaliser les murs en peignant des motifs à la main. Agissant comme un point de focalisation, la paroi ainsi décorée deviendra alors le centre d’attention (mur d’accentuation). Avec un peu d’imagination, il est par exemple possible de faire de nos murs la toile de fond d’une ambiance inspirée par la nature.

 

© Dulux

Deux tons se juxtaposent en contraste. Sur une base gris clair, représentant le ciel, vient s’appliquer un aplat vert sapin, dont les contours sont tracés de manière irrégulière pour simuler la silhouette lointaine d’une forêt. Les papillons qui volètent dans le gris du ciel ont été dessinés au pochoir. Réalisation Dulux Valentine AkzoNobel.

 

7/Tracer des motifs géométriques

Toujours dans la tendance DIY (Do It Yourself), les motifs peints à la main sur les murs peuvent prendre une infinité de motifs géométriques. 

 

©Dulux

 Sur la paroi sombre, de grands cercles blancs apportent lumière et fantaisie. Réalisation Dulux Valentine/AkzoNobel.

 

Décor peint avec la tranche d’une éponge. Réalisation Andrea Gregory. Tutorial sur son site thegregoryhome.com

 

©Hotel Henriette Paris

La paroi du fond de la pièce, qui dissimule un coin toilettes, a été habillée d’un grand aplat géométrique bleu foncé qui contraste avec le rose pâle recouvrant les autres murs. Il crée un effet de profondeur. Hôtel Henriette.

 

8/Utiliser le blanc comme couleur d’accentuation

Appliqué sur un mur de couleur foncée, le blanc crée la surprise lorsqu’il est peint sur une zone clairement délimitée.

 

Les mêmes teintes bleue (Mazarine Living Space) et blanche ont été appliquées sur les murs et l’étagère, de manière à créer un trompe-l’oeil. Réalisation du fabricant de peintures Little Greene.

 

Sur un mur orange (Red Hook SL39 de Ressource) de la peinture blanche a été appliquée à la manière d’un cadre ou d’un tableau. Réalisation Sarah Lavoine.

 

9/Flouter les lignes

Pour obtenir un flou dans les bords au moment de la peinture d’un soubassement, on retire le scotch lorsque la peinture est encore humide et on peaufine avec un pinceau sec. 

 

© INT2 architecture

Une réalisation INT2 architecture.

 

10/Déborder

Dernière technique permettant d’animer la frontière entre deux couleurs: décaler légèrement son rouleau. Effet kraft garanti!

 

Une réalisation INT2 architecture.

 



Partager cet article