Design

Le carton, un matériau d’avenir

03 Août 2021

S’il y a bien un objet qui a volé la vedette aux sportifs durant les Jeux olympiques de Tokyo, c’est sans nul doute le fameux lit en carton, destiné aux différentes délégations d’athlètes. Ce lit écologique, qualifié “d’anti-sexe”, a suscité la curiosité du monde entier. Il s’agit pourtant d’un concept exploré par les designers depuis déjà quelques années.

 

Lit en carton utilisé aux Jeux olympiques de Tokyo 2021.

 

Alors que les Jeux olympiques 2021 se sont déroulés en pleine pandémie de coronavirus, équiper le village olympique de lits en carton a pu apparaître comme un bon moyen de décourager les contacts intimes entre sportifs, par crainte que les couches ne s’effondrent sous le poids de deux personnes. D’autant que l’ambiance au village s’est révélée plus prude qu’au cours des éditions précédentes. Bien loin des “excès de Rio qui, en 2016, avait battu le record de préservatifs: 450 000 au total pour 10 500 athlètes, soit 43 par sportif”, rapporte le journaliste Quentin Moynet pour L’Équipe.

 

Pourtant, il semble que les lits en carton qui ont équipé le village olympique n’ont rien à voir avec cet assagissement des activités nocturnes des athlètes. Qui dit meuble en carton, ne dit pas forcément manque de solidité comme en ont témoigné les vidéos sur Twitter du gymnaste irlandais Rhys McClenaghan et de l’équipe de baseball d’Israël qui se sont amusés à sauter sur ces lits conçus par la société Airweave.

 

Les cadres de lit ont été fabriqués à partir de carton recyclé, tandis que les matelas modulables ont été réalisés à partir de fibres de polyéthylène qui, selon la marque, peuvent être recyclées un nombre illimité de fois. Ces éléments de literie ont été développés pour s’aligner sur l’objectif de développement durable des Jeux olympiques de Tokyo, qui visait à offrir un événement moins polluant et à présenter des concepts  et des solutions innovantes qui inspirent le monde après les Jeux. 

 

Le carton possède, par ailleurs, bien d’autres qualités auxquelles s’intéressent les designers. Bon marché, léger, pliable, facile à transporter, parfois aussi rigide qu’une planche, le carton est exploité pour fabriquer toutes sortes de meubles et d’objets pour la maison qui dépassent largement le domaine des boîtes et des emballages. Ce matériau écoresponsable est même exploité en architecture.

 

Il se présente en effet comme le matériau idéal pour produire des pièces uniques, des meubles d’une durée d’utilisation provisoire (pour les enfants par exemple) ou du mobilier que l’on doit déménager. Voici quelques exemples de ce qu’il est possible de réaliser avec du carton.

 

 

1/Des lits 

Si le modèle développé pour les JO par Airweave est sans nul doute celui qui a le plus marqué les esprits, d’autres sociétés se sont prêtées à l’exercice comme Room in a box (BED 2.0). De même, le lit Itbed de It Happens, que l’on trouve par exemple en Suisse chez Futon, est fabriqué avec du carton de 4 mm d’épaisseur. Léger, il est facile à transporter. 

 

Lit en carton It Happens.

 

Lit Bed 2.0, Room in a box.

 

 

2/Des structures architecturales

Le pionnier dans l’utilisation du carton en architecture est le Japonais Shigeru Ban qui a remporté le Prix Pritzker en 2014. Au cours de sa carrière, les tubes de carton lui permirent de construire des cloisons intérieures, des logements provisoires pour les pays touchés par des catastrophes climatiques, des pavillons d’exposition temporaires, des cabines de vaccination et même une église. Son travail a inspiré d’autres architectes. À l’instar du bureau Brooks + Scarpa qui a habillé la boutique Aesop de Los Angeles de tubes de carton. 

 

©Stephen Goodenough

Eglise provisoire conçue en 1995 par Shigeru Ban à Kobe après le séisme. Elle avait été pensée pour être démontée et déplacée.

 

Boutique Aesop de Los Angeles en 2017.

 

 

3/Des bureaux 

Pour ne présenter que deux exemples de bureaux en carton, citons celui de la société Charigami et celui de l’entreprise Stykka. Légers, faciles à monter et à déplier, ils sont idéaux pour installer un espace de travail nomade.

 

Bureau en carton Stykka.

 

 

4/Des chaises

La Wiggle Side Chair (collection Easy Edges) dessinée par l’architecte Frank Gehry en 1972 est un modèle iconique du design. Toujours éditée par Vitra, elle donna au banal carton une nouvelle dimension esthétique avec des formes sinueuses. Un tabouret est assorti. Parmi nos autres modèles préférés, la chaise dessinée en 2015 par Shigeru Ban pour l’éditeur suisse de mobilier Wb form.

 

Wiggle Side Chair, design Frank Gehry, Vitra.

 

Collection Carta, design Shigeru Ban en 2015 pour Wb form.

 

 

5/Des tables

Le studio de design coréen PESI a collaboré avec une entreprise locale de fabrication de carton pour créer Lumber, une collection de tables d’appoint colorées à assembler en utilisant des cartons traités et des rivets en PVC . La collection se compose de six différents types de tables d’appoint dans diverses dimensions, couleurs et motifs.

 

Tables Lumber, Pesi design studio.

 

 

6/Des cloisons de séparation

Les panneaux en carton Nomad de la société Mio, permettent de créer des séparations dans les lofts, les dortoirs, les salons, les espaces bureaux sans outils ni artisans. Les modules peuvent être assemblés dans des configurations ouvertes ou fermées.

 

Séparation Mio.

 



TAGS :
Partager cet article