Design

Le top des accessoires biodégradables

06 Mai 2021

Imaginez des objets manufacturés qui disparaîtraient par eux-mêmes, des accessoires du quotidien qui reviendraient à l’état de substrats naturels… Un mode de vie laissant zéro déchet et zéro trace de notre présence sur Terre… Ces idées pleines de bons sentiments vis-à-vis de l’environnement semblent bien utopiques. Pourtant, le design biodégradable fait aujourd’hui l’objet de nombreux développements. Il existe d’ores et déjà bien des produits compostables auxquels on ne pense pas. La preuve avec ces accessoires de décoration, d’hygiène et de mode 100% écologiques.

 

Le liège étant naturel et biodégradable, tous les produits faits avec ce matériau peuvent être mis au compost. Les bouchons sont ainsi éligibles au compostage. Mais les meubles et les accessoires réalisés à partir d'écorce de chêne sont également concernés. Exemple avec la collection de meubles en liège Sobreiro, design Humberto et Fernando Campana. Projet expérimental développé avec le fabricant Amorim.

 

Face aux graves problèmes de pollution liés à notre consommation excessive de plastique, les matériaux biodégradables se présentent comme une piste de solution. Capables de se dégrader par une action bactérienne, naturelle ou induite, ces matériaux permettent d’envisager un mode de vie sans déchet indestructible et avec peu d’impact sur l’environnement.

 

Depuis toujours, le monde de l’artisanat, de l’industrie et la construction exploitent le bois sous diverses formes. Naturel, renouvelable, abondant, disponible localement, le bois mort et le bois de menuiserie sont amenés un jour ou l’autre à se décomposer sous l’action de micro-organismes.

 

Cependant, les designers et les ingénieurs s’intéressent aussi aujourd’hui à d’autres matières biosourcées qui se dégradent beaucoup plus rapidement. En particulier aux matières capables d’être utilisées dans les systèmes de compostage domestiques ou industriels. Les déchets agricoles séchés, les cartons et les papiers sans additifs, les fibres naturelles (jute, lin, raffia, etc.), la viscose obtenue à partir de bois, l’amidon de maïs, la pulpe de canne à sucre, le bambou sont ainsi au cœur de nombreuses recherches techniques et scientifiques sur les matériaux.

 

Les dernières innovations ont montré que ces matières organiques naturelles offraient des atouts surprenants en termes de solidité, de plasticité et de légèreté. On en fait même des bioplastiques – des polymères issus de ressources végétales et renouvelables – dont certains sont biodégradables. Ces bioplastiques présentent l’avantage de pouvoir s’émanciper du pétrole tout en conservant tout (ou partie) des avantages de mise en œuvre et d’esthétisme du plastique (comme le moulage, par exemple).

 

Certes, le monde des objets biodégradables est encore balbutiant… Et l’on connaît surtout la vaisselle jetable et les sacs poubelle compostables (en industrie ou à la maison). Mais il existe d’ores et déjà des solutions d’emballage biodégradables pour remplacer les bouteilles de savon en plastique (Choose) ou les bouteilles de boisson en verre (Green Gen Technologies). On trouve également des objets du quotidien aboutis en termes de design et d’esthétique. Zoom sur dix produits stylés, développés par des marques “écolo-cool”.

 

1. La coque de téléphone biodégradable de Pela

 

Les Phone Cases de Pela sont les premières coques pour smartphone entièrement biodégradables. Elles sont fabriquées en Flaxstic, un matériau composé d'élastomère biosourcé et de paille de lin. Comparée à la fabrication de coques ordinaires, la production des modèles Pela émet 25% de CO2, 35% d'eau et 70% de déchets en moins. En fin de vie, les coques pour smartphone peuvent être déposées au compost.

 

2. Le T-shirt biodégradable Plant and Algae de Vollebak

 

Ce T-shirt est fabriqué à partir d'algues et de pâte d'eucalyptus et de hêtre provenant de forêts gérées durablement. En fin de vie du produit, seulement douze semaines suffisent au T-shirt pour revenir à l'état de terre. Il suffit de l'enterrer dans son jardin ou de le mettre dans un lombricomposteur domestique.

 

3. La chaise biodégradable d’Alki

 

La chaise Kuskoa Bi, design Iratzoki Lizaso pour Alki. Sa conque est fabriquée en plastique biosourcé biodégradable (à base de maïs et de betterave). Elle a été conçue pour se décomposer sans effet néfaste sur l'environnement. Cependant, en fin de vie du produit, la résistance de la coque empêche de laisser la chaise à l'abandon dans un espace vert. L'élimination du produit doit être confiée à une déchetterie, en lien avec un composteur industriel.

 

4. Chaise biodégradable Jin d’Offect

 

Jin Kuramoto. Cette chaise est conçue en fibre de lin, un matériau entièrement biodégradable généralement utilisé pour fabriquer des billets de banque, des vêtements ou des sachets de thé. La coque de la chaise est façonnée en superposant de minces couches de fibre de lin autour d’un noyau d’air. Une résine à base de sucre de canne et de fécule de maïs est ensuite appliquée pour consolider la structure.

 

5. Les bottes biodégradables de Bottega Veneta

 

Entre bottes et sabots, les Puddle de Bottega Veneta sont destinées aux hommes et aux femmes. Elles sont fabriquées à partir de canne à sucre et de café et sont totalement biodégradables. En fin de vie, une fois placées sous la terre, elles se dégradent en un an.

 

6. La brosse à dents biodégradable à 96% d’ Hydrophil

 

Une fois usagée, les poils se détachent et se jettent parmi les déchets ordinaires tandis que le manche – en bambou – peut-être trié avec les déchets biologiques et mis au compost.

 

7. Le panneau acoustique biodégradable de Baux

 

Baux a développé des panneaux acoustiques à base de fibre de cellulose originaire de déchets de pin et d’épicéa.

 

8. Le tapis biodégradable de Nanimarquina

 

Le tapis Tres Vegetal de Nanimarquina est réalisé en chanvre et sans additif, ce qui le rend biodégradable. Composé à plus de 65% de cellulose, le chanvre est connu pour la rapidité de sa décomposition.

 

9. Le papier peint biodégradable Veruso Lino de Papier peint des années 70

 

Papier peint mural composé de matériaux biosourcés : 65% de lin et 35% de viscose. La viscose a été obtenue à partir de bois, ce qui rend le produit entièrement biodégradable.

 

10. L’éponge biodégradable d’Andrée Jardin

 

Les éponges marines, qui sont principalement récoltées en Méditerranée, sont biodégradables, mais ces espèces pourraient être menacées par une trop grande exploitation. Parmi les alternatives existantes figurent les éponges composées de cellulose de pâte de bois et de coque dure de noix et de noyaux de fruits, proposées par Andrée Jardin.

 



Partager cet article