Actus

La meilleure architecture en béton suisse

11 Jan 2022

Le Prix d’Architecture Béton (Architekturpreis Beton) est décerné en Suisse tous les quatre ans, depuis 1977. Il récompense des constructions exemplaires et ambitieuses. En décembre dernier, la base de maintenance du col de la Bernina (GR) a raflé le fameux trophée. 

 

© guido baselgia

En haut du col de la Bernina, le bloc de pierre de l’hospice monte la garde à côté de la nouvelle base de maintenance signée Bearth & Deplazes Architekten. Prix d’architecture BÉTON 21.

 

À chaque édition, l’Architekturpreis Beton brosse un tableau impressionnant de la qualité de la construction en béton dans notre pays. Lagence d’architecture Bearth & Deplazes Architekten – dont vous trouverez une autre réalisation ici – a remporté cette fois-ci la récompense avec une infrastructure de service. 

 

La base d’entretien du col de la Bernina a été achevée par Valentin Bearth, Andrea Deplazes, Daniel Ladner en 2019. Ce bâtiment s’élève au sein d’un des plus hauts cols alpins de Suisse, dans les Grisons. Il est utilisé pour conserver le matériel nécessaire à l’entretien des routes en été et au déneigement en hiver. 

 

Le choix de son emplacement en altitude répond à des critères pratiques: le déneigement est plus simple en direction de la vallée et consomme moins de carburant qu’en sens inverse.

 

Le climat extrême, la fonction de l’ouvrage et le souhait d’obtenir une structure porteuse aussi économe en matériaux et en argent que possible ont motivé le choix logique du béton apparent. Le béton est anobli par un coffrage de planches verticales.

 

La traduction des exigences fonctionnelles en formes géométriques élémentaires ancre le bâtiment dans son environnement. On peut même affirmer qu’il fait corps avec le paysage, tout en étant d’une expressivité emblématique. Et pourtant, les concepteurs n’ont employé que deux éléments: une tour-silo entourée d’une gaine en béton et un mur en arc de cercle renforcé de nervures et d’un avant-toit. 

 

© guido baselgia

Dans la base de maintenance du Col de Bernina signée Bearth & Deplazes Architekten, le mur apparaît comme un écran protecteur et une façade médiatrice devant la tour-silo. Prix d’architecture BÉTON 21.

 

L’ensemble paraît simple et évident, tout en produisant une forte impression. À la manière d’un périscope, la tour-silo surgit de la surface et laisse deviner son utilisation souterraine.

 

La base d’entretien fait face à un paysage grandiose qui révèle pourtant des traces de la mondialisation et du réchauffement climatique. Le bâtiment a donc aussi été pensé pour être un observatoire. 

 

Au cas où les hivers rudes n’arrivent pas, l’espace de réserve supplémentaire du gravier (situé en haut de la tour-silo) peut servir de plateforme d’observation des bouleversements subis par la nature. Conçu comme une chambre noire (camera obscura), il dispose d’une ouverture de 18 millimètres qui concentre le panorama en une image changeant constamment.

 

Une plus-value symbolique qui rend ce bâtiment utilitaire tout à fait unique. 

 

© guido baselgia

L'ouverture de la chambre noire (camera obscura) dans la base de la tour-silo est fermée par un bouchon de bouteille. Prix d’architecture BÉTON 21 dont le lauréat est la base de maintenance du col de la Bernina signée Bearth & Deplazes Architekten .

 

© guido baselgia

Dans la chambre noire (camera obscura), le paysage apparaît inversé. Prix d’architecture BÉTON 21 dont le lauréat est la base de maintenance du col de la Bernina signée Bearth & Deplazes Architekten .

 

Plus d’infos sur le Prix d’Architecture Béton (Architekturpreis Beton) sur 

betonsuisse.ch ou  camera-obscura.ch

 

 



TAGS :
Partager cet article