Deco

Décorer son chalet, une affaire de styles

10 Sep 2017

Pas envie d’avoir un chalet rempli de cloches, de peaux de vache, de carreaux écossais et de cœurs ? Voici quelques intérieurs inspirant qui rompent avec le style chalet traditionnel.

Matériau écologique par excellence, le bois est ce qui caractérise le plus les intérieurs de montagne d’hier et d’aujourd’hui. Tantôt brut et tantôt peint, parfois sablé et parfois lisse, il habille massivement le sol, les murs et les plafonds des chalets. Souvent le bois se fait omniprésent pour parer l’architecture intérieure. Mais on le retrouve aussi parfois en alternance avec d’autres revêtements comme le béton brut, la pierre naturelle locale ou la peinture. Décider quelle partie de l’habitat sera recouverte de bois est la première question à se poser lorsqu’on s’attaque à la décoration d’un chalet. De la beauté des lambris et des panneaux de bois dépendra essentiellement la réussite du décor. Il faut ensuite choisir le style du mobilier et des accessoires, et là, les possibilités sont infinies. Certes, on attend toujours d’un intérieur de montagne qu’il soit chaleureux, douillet et accueillant. Mais rien n’oblige à ce limiter à tout ce qui peut rappeler un mode de vie rustique. Jouer sur les contrastes peut même s’avérer une riche idée…

 

  • © Daniela Droz et Tonatiuh Ambrosetti parue dans Espaces contemporains n°1-2015

    Façon vintage. Si le mélèze dégage une atmosphère feutrée et cosy, le mobilier vintage apporte une touche d’originalité à ce mazot rénové par l’architecte Baris Kansu et le designer Olivier Rambert (Oloom). Fauteuils Pelican, design Finn Juhl en 1940 de Onecollection. Lampadaire en papier Akari, design Isamu Noguchi en 1951 de Vitra.

  • © Francesca Giovanelli parue dans Espaces contemporains n°1-2011

    Façon authentique. Ce chalet datant des années huitante, tout ce qui constitue le charme rustique a été créé sur mesure par les concepteurs de la rénovation (Stéphano Merlo et Sébastien Bottinelli) et leur équipe d’artisans. Les lambris furent sablés, teints et traités.

  • ©Mads Mogensen parue dans Espaces contemporains n°1-2010

    Façon minimaliste. Dans cet ancien chalet d’alpage du XVe siècle, la partie de la façade sud située directement sous les combles a été remplacée par une vaste baie vitrée triangulaire. L’ameublement se veut réduit à l’essentiel. Chaises Eco Chair d’EcoFurn. Architecte Lorenz Pobitzer et décoratrice Sabine Settari.

  • © Francesca Giovanelli/Kay Wettstein parue dans Espaces contemporains n°1-2010

    Façon château. En utilisant des tentures murales à carreaux et à motif paysage, l’architecte Antonie Bertherat-Kioes a donné de la majesté à l’intérieur. Rideaux en mohair de Métaphores. A noter aussi les combles lambrissés blancs.

  • © Lionel Henriod/mc2 parue dans Espaces contemporains n°6-2011.

    Façon rationnelle. Dans cette réalisation Ralph Germann, deux fauteuils Spring de Cappellini encadrent la cheminée en acier habillée de bois. Au premier plan, une table en acier rouillé stabilisé de Silvio Rohmoser.

  • © Francesca Giovanelli/Kaymedia parue dans Espaces contemporains n°1-2014.

    Façon rationnelle. Salon à pertes de vue sur les alpes valaisannes dans un chalet du studio Bonnard Woeffray. Plafonds et murs lambrissés de mélèze, sol en béton. Canapé Brenno de Edra. Fauteuils Monopod de Vitra.

  • ©Francesca Giovanelli/Kay von Losoncz parue dans Espaces contemporains n°2/2015

    Façon cosy. Les architectes de Lischer Partenaires ont choisi de lambrisser le sol, les murs et le sol dans cette maison de Vitznau. Les plaids et fourrures donnent une atmosphère douillette. Fauteuils Antony édités par Flexform. Corbeille Piet Hein Eek.

  • © Jeremy Callaghan parue dans Espaces contemporains n°1-2014.

    Façon urbaine. Un projet de l’architecte Jérémie Koempgen et des designers J.Aich & M Recordon à Morzine. Sur le mur qui intègre des éclairages indirects, une peinture grise plutôt usuelle en milieu urbain. Cheminée Fireplace by Focus avec un socle JKA+FUGA.

  • © Martin Guggisberg parue dans Espaces contemporains n°4-2010

    Façon campagnarde. Peu de bois dans cet intérieur mais une magnifique fourrure pour habiller la banquette. Sur les murs, une chaleureuse teinte champagne aux reflets argentés (kt.color). Lampe de lecture Kelvin de Flos. Une réalisation Atelier Zurich.

  • © Frederic Ducout parue dans Espaces contemporains n°1-2010

    Façon noir et blanc. Si le blanc est une couleur inconnue sur les murs des chalets savoyards, c’est pourtant celle qu’a choisie la décoratrice d’intérieur Géraldine Prétot pour cette réalisation à Megève. La cheminée est en granit, le tapis en renard. Il s’agit de la suspension Cocoon, design Marcel wanders, Flos.

  • © Frederic Leon Ducout

    Façon bohème. A l’intérieur de ce chalet, un mélange hétéroclite de meubles et d’objets nouveaux et anciens, design et ethniques, ramenés de voyages à travers l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Une réalisation dans les Alpes française du décorateur belge Lionel Jadot.

  • © Casamance

    Façon graphique. Sapins, têtes de cerfs, flocons de neige… ces motifs un peu kitschs sont aujourd’hui souvent revisités et donnent une touche originale à la décoration de chalet. Exemple avec la collection de tissus Alta de Casamance.



Partager cet article