Deco

Comment bien éclairer sa chambre

04 Sep 2017

Des idées déco originales pour remplacer sa lampe de chevet et éclairer sa chambre

Avant toute considération esthétique, le choix des luminaires dans une chambre doit se faire en fonction de critères fonctionnels. Tout d’abord, une lumière ambiante est nécessaire pour pouvoir s’habiller, ranger, discuter. Il faut ainsi un éclairage général. Le plus simple est d’utiliser une suspension placée au centre de la pièce et raccordée à un interrupteur avec variateur d’intensité. Mais on peut aussi opter pour des spots, des rubans (comprenez des barres fines lumineuses encastrées dans les murs), des tableaux rétroéclairés ou encore des luminaires leds nouvelle génération. Le tout étant que la lumière soit suffisamment douce pour pouvoir créer un havre de paix et une atmosphère paisible et feutrée.

Cependant si la lumière d’une chambre doit permettre de créer un espace de détente, elle doit aussi remplir une mission opérationnelle précise. Un éclairage de confort dirigé qui permette de lire dans son lit sans déranger le voisin est nécessaire. Les lampes de chevet posées de part et d’autre du lit sur une petite table remplissent parfaitement cette fonction. Mais d’autres solutions plus créatives et amusantes existent. Démonstration.

 

 

  • ©Poliform

    Opter pour deux lampadaires. Ici luminaire AJ, design Arne Jacobsen, Louis Poulsen. Lit Rever, design Rodolfo Dordoni, Poliform.

  • ©Anglepoise.

    Opter pour un lampadaire et une lampe de chevet de manière asymétrique. Ici les modèles Ocean Blue d’Anglepoise.

  • ©Soren Solkaer Starbird parue dans Espaces contemporains n°1/2015

    Opter pour deux spots encastrés dans la tête de lit. Ici encore la collection AJ, design Arne Jacobsen, Louis Poulsen dans une maison au Danemark.

  • ©Axis Mundi Design

    Opter pour deux spots articulés. Les architectes d’Axis Mundi Design nous offrent dans cette chambre un bel exemple de ce que l’on peut faire avec une lampe Tolomeo d’Artemide.

  • ©Daniel Gallo

    Opter pour deux appliques à potence. Ici un superbe modèle. Les appliques Monte&Baisse de Daniel Gallo.

  • ©Tai&Architectural

    Opter pour deux suspensions. C’est au bureau Tai&Architectural Design que l’on doit cette chambre claire et épurée. Les luminaires qui bordent le lit sont de Normann Copenhagen.

  • ©Gaelle Le Boulicaut/Jeremy Callaghan parue dans Espaces contemporains n°1-2013 ou EC6-2015

    Opter pour une seule suspension de manière asymétrique. Un exemple du designer Noé Duchaufour-Lawrance. Dans cette atmosphère sereine, la suspension Seppo Koho de Secto Design, le tapis Circulos de Gandiablasco et le lit suspendu Fluttua de Lago.

  • © Slo Living

    Opter pour une seule suspension de manière asymétrique. Un exemple à l’hôtel Slo Living à Lyon. Papier peint MissPrint.

  • © Belux

    Opter pour une barre éclairante. InLine dessinée par Michel Charlot pour Belux existe en version suspendue à des câbles mais peut aussi être fixée directement au mur et au plafond, à la verticale comme à l’horizontal. Les faisceaux lumineux à l’intérieur de la lampe peuvent être orientés de différentes manières. On obtient ainsi soit une lumière rasante, qui illumine le mur ou le plafond sur lequel elle est fixée sans pour autant éclairer les objets alentour ; soit un éclairage de l’ensemble de la pièce comme on le voit sur cette photo.

  • ©Flos.

    Opter pour un ruban à Leds. Il se fixe entre des plaques de plâtre au mur ou au plafond et requière seulement 5 cm de profondeur. Ici le modèle Moonlight de Flos qui souligne l’architecture de la pièce (lumière d’accentuation)

  • ©Flos.

    Opter pour une lampe intégrée. L’applique Soft Spun de Flos se fond avec les murs et semble flotter dans les airs. Elle est réalisée dans un matériau composite innovant et s’installe par encastrement dans les cloisons en plaques de plâtre. Elle diffuse une lumière indirecte qui procure une ambiance chaleureuse mais n’est pas destinée à la lecture. Existe aussi en forme de lampadaire.

  • © Cotton House.

    Opter pour des tableaux rétroéclairés. Exemple à l’hôtel Cotton House de Barcelone où les tableaux sont munis de lumière à l’arrière de la toile.



Partager cet article