Deco

Comment bien éclairer sa chambre

21 Sep 2017

20 idées déco originales pour éclairer sa chambre avec style et remplacer la traditionnelle lampe de chevet.

 

Avant toute considération esthétique, le choix des luminaires dans une chambre doit se faire en fonction de critères fonctionnels.  Tout d’abord, une lumière ambiante est nécessaire pour pouvoir s’habiller, ranger, discuter. Il faut ainsi un éclairage général. Le plus simple est d’utiliser une suspension placée au centre de la pièce et raccordée à un interrupteur avec variateur d’intensité. En fixant plusieurs suspensions rapprochées les unes des autres, on crée l’effet d’un bouquet lumineux.  

 

Suspensions Eos, Umage.

 

Suspensions Formaki, And Tradition.

 

Afin d’obtenir un bon éclairage général, multiplier les sources de lumière périphériques peut également s’avérer judicieux. On peut ainsi opter pour des spots, des tableaux rétroéclairés, des appliques frontales, des barres lumineuses, des rubans (des lignes fines de leds encastrées dans les murs). Le tout étant que la lumière soit suffisamment douce pour pouvoir créer un havre de paix et une atmosphère paisible et feutrée.  

 

InLine dessinée par Michel Charlot pour Belux existe en version suspendue à des câbles mais peut aussi être fixée directement au mur et au plafond, à la verticale comme à l’horizontal. Les faisceaux lumineux à l’intérieur de la lampe peuvent être orientés de différentes manières. On obtient ainsi soit une lumière rasante, qui illumine le mur ou le plafond sur lequel elle est fixée sans pour autant éclairer les objets alentour ; soit un éclairage de l’ensemble de la pièce comme on le voit sur cette photo.

 

Modern Long Stripe Led Wall Lamp du fabricant chinois Lava Ball.

 

Moonlight, Flos

 

Tableaux rétroéclairés dans une chambre de l’hôtel Cotton House de Barcelone.

 

Bahia Wall lamp, Foscarini.

 

Mais si la lumière d’une chambre doit permettre de créer un espace de détente, elle doit aussi remplir une mission opérationnelle précise. En plus d’un éclairage général, un éclairage de confort dirigé pour lire dans son lit sans déranger le voisin est ainsi nécessaire. Les lampes de chevet posées de part et d’autre du lit sur une petite table remplissent parfaitement cette fonction. Mais d’autres solutions plus créatives et amusantes existent. 

 

Parmi ces solutions qui permettent d’obtenir un éclairage différencié de chaque côté du lit se trouvent les appliques à bras articulés, les appliques à potence, les spots, les lampadaires. Il est même très en vogue de fixer deux suspensions au-dessus des tables de chevet. 

 

 

©Soren Solkaer Starbird parue dans Espaces contemporains n°1/2015

Deux spots fixés au-dessus de la tête de lit. Collection AJ, design Arne Jacobsen, Louis Poulsen dans une maison au Danemark.

 

©Axis Mundi Design

Deux appliques à bras articulés. Les architectes d’Axis Mundi Design nous offrent dans cette chambre un bel exemple de ce que l’on peut faire avec une lampe Tolomeo d’Artemide.

 

Applique à bras articulé. Luminaire Row, Atelier Areti. Mise en scène par Heju Studio.

 

Appliques à potence. Lampes Nelson Ball, Hermann Miller.

 

Appliques à potence. Luminaire Monte&Baisse de Daniel Gallo.

 

Appliques à potence. Luminaires Gras de DCW Editions. Hôtel Hoxton à Paris

 

Suspensions au-dessus des tables de chevet. Kushi, Kundalini. Maison privée à Kiev.

 

Suspension au-dessus d’une table de chevet. Ikono, Normann Copenhagen.

 

Suspension au-dessus d’une table de chevet. Junit, Schneid Studio

 

©Poliform

Lampadaires encadrant une tête de lit. AJ, design Arne Jacobsen, Louis Poulsen. Lit Rever, design Rodolfo Dordoni, Poliform.

 

Bien éclairer une chambre demande de jouer entre éclairage général et éclairages ponctuels, lumière forte et lumière tamisée. Un travail de réflexion qui doit aussi prendre en compte des critères esthétiques car une fois le jour levé et les lampes éteintes, les luminaires adoptent une fonction purement décorative.

 

On veillera ainsi à un certain équilibre visuel entre les modèles de luminaires que l’on a choisis. Mieux vaut éviter par exemple d’avoir des suspensions au-dessus des tables de chevet ET une suspension pour l’éclairage général. Mais du moment qu’on se méfie des effets de surcharge, toutes les fantaisies sont possibles.

 

 

 

©Alan Hasoo parue dans Espaces contemporains n°3/2017

Luminaire fixé avec des patères. Nud Collection. Réalisation à Prilly Germain Brisson.

 

Luminaire fixé avec des patères, la maison d’Ambronay.

 

Composition de luminaires dissymétrique autour du lit. Hôtel Slo Living à Lyon. Papier peint MissPrint

 



Partager cet article