Maison Pratique

20 inspirations pour une douche de plain-pied

02 Déc 2021

Le succès de la douche de plain-pied ne se dément pas. Celle-ci est même devenue un standard dans les logements haut de gamme. Et pour cause: la douche de plain-pied introduit du confort en permettant un accès facile à la zone d’hygiène, sans risque de trébucher sur un seuil. Esthétiquement, elle assure une continuité au niveau du sol et augmente ainsi l’impression de volume. Elle est aussi ce must have qui peut rendre une salle de bain originale. Quelles sont les meilleures solutions? Côté style, technique, matériaux et tendances, voici un petit mémo de tout ce qu’il faut savoir pour choisir entre douche à l’italienne et receveur extraplat.

 

 

Solution No 1: la douche carrelée à l’italienne 

Pour personnaliser le sol d’une douche et obtenir un effet d’uniformité, rien de mieux que les installations sans receveur ni bac à douche. C’est ce qu’on appelle la douche à l’italienne. La douche à l’italienne est entièrement carrelée – au sol comme les murs – et ne possède pas de porte.

 

Le grand avantage de la douche à l’italienne est qu’elle permet d’avoir une surface au sol continue dans toute la salle de bain. Or, lorsque le sol de la douche et celui de la salle de bain ne font qu’un, celle-ci paraît plus grande. De plus, les carreaux peuvent être découpés sur mesure et permettent de réaliser des formes inhabituelles. Ils sont disponibles dans tous les matériaux, tailles et aspects imaginables, même si l’on privilégiera toujours les carreaux antidérapants en l’occurrence. Un choix d’autant plus vaste si l’on ajoute à ce panel les dalles en pierre naturelle.

 

Côté technique, pour créer une douche à l’italienne, il faut décaisser le sol d’environ 12 cm afin d’encastrer un receveur prêt à carreler. Lors de la réalisation de la chape, il est également possible de couler un béton en pente (généralement en pointe-de-diamant) dans la zone douche. 

 

Geberit propose des bondes pour douches de plain-pied, des canivelles en différentes couleurs avec des filtres à cheveux (collection CleanLine) et des évacuations murales. Pour plus de discrétion encore, ces solutions sont disponibles en modèles prêts à carreler.

 

Autre particularité de la douche à l’italienne: l’évacuation de l’eau par le sol. Lorsque le siphon d’évacuation se positionne au centre du sol de la douche, il se complète généralement d’une bonde de forme ronde ou carrée. Lorsqu’il est décalé sur le sol à proximité d’un mur, il prend la forme d’une longue rigole rectangulaire (parfois appelée caniveau ou canivelle). Au-dessus de cette rigole se trouve une grille que les fabricants s’efforcent souvent de dissimuler en proposant de la recouvrir du même revêtement que le sol de la douche (verre trempé, carrelage, pierre naturelle, etc.). L’évacuation devient ainsi quasiment invisible. Enfin, dernière alternative permettant à l’eau de la douche de s’évacuer discrètement: l’évacuation murale. Le système s’intègre alors dans la paroi.

 

Côté style, le rendu final dépendra des associations entre carrelage, robinetterie et, éventuellement, paroi de douche. Si certains ne jurent que par le total look (même carrelage sur le sol et les murs), d’autres préfèrent au contraire marier les carreaux de différentes tailles et motifs dans l’esprit du Mix and Match.

 

Douche à l'italienne mêlant des carreaux de couleurs différentes, mais parfaitement alignés entre le sol et le mur. Carrelage Ragno Look.

 

Douche à l'italienne mêlant enduit décoratif et mosaïques allant du sol au mur. La collection Cava Mosaico de Living Ceramics permet de multiples compositions à partir de petites pièces de taille triangulaire en grès cérame.

 

Un temps oublié, les petits carreaux carrés de 10 x 10 cm font leur grand retour dans la salle de bain. Cette douche à l’italienne de couleur verte a pour paroi de douche un miroir qui agrandit la pièce. Projet David’s Attic. Architecte: MH.AP Studio.

 

© Mads Mogensen. Parution EC2/2019

La cloison en verre délimite la zone qui abrite la douche et peut être transformée en bain de vapeur. La salle de bain est parée de petits carreaux carrés du sol au plafond. Maison Craven Hills.

 

On entre dans cette douche comme dans une grotte dédiée au bien-être. Les carreaux en faïence émaillée présentent une finition mate poudrée, semblable à celle des carreaux non émaillés (collection Matt de Royal Mosa).

 

© Megan Taylor.

Douche à l'italienne mélangeant mosaïque et carrelage effet marbre dans une ambiance ludique. Projet Louisville Road. Architecte 2LG Studio.

 

©NAARO

Douche de plain-pied réalisée par Jennifer Bonner/MALL. Le carrelage effet marbre choisi pour le sol arrive à mi-hauteur du mur. Projet Haus Gables. Collection de Artwork Magenta et Pearl d'Ornamenta.

 

Douche à l'italienne d'inspiration minérale. Carrelage Ceppo, Porcelanosa.

 

Douche à l'italienne, esprit spa finlandais. Collection de robinetterie Round, Noken Porcelanosa Bathroom.

 

Sur les murs de cette douche, des carreaux XXL (Oxide Corten, collection Roma Gold de Fap Ceramiche) donnent l'illusion de grands panneaux muraux. Au sol, mosaïques Calacatta de Fap Ceramiche.

 

 


 

Solution No 2: la douche de plain-pied non carrelée

 

Si l’expression «douche à l’italienne» renvoie plutôt au sol carrelé en continu, il existe aujourd’hui bien des options pour réaliser une douche de plain-pied.  Sous nos pieds, on retrouve souvent des résines type Quartzcolor®, des résines époxy ou du béton ciré (par exemple chez Marius Aurenti). Le caillebotis (lattes de bois) est également une solution très prisée pour donner à sa douche un côté zen ou tropical.

 

Le béton brut étant poreux, il n’est pas recommandé comme sol de douche. En revanche, il est adapté à un usage mural, à condition de le couvrir d’une protection type «bouche-pores». Par ailleurs, le développement de nouveaux matériaux pour les murs élargit aujourd’hui le champ des possibles dans les walk-in showers. Les panneaux de mousse rigides et les papiers peints hydrofuges offrent des solutions décoratives inédites.

 

Dans cette douche parée de béton brut, le pommeau de douche fait office de lampe. Produit Apollo, Antoniolupi.

 

Douche avec caillebotis en bois. Projet Whidbey Farm, Architecte: Mwworks.

 

Douche de plain-pied avec décor végétal. Au sol de cette salle de bain, un carrelage continu qui se déroule jusqu’à la douche. Sur les murs, des panneaux de mousse rigides revêtus d’acrylique aux motifs végétaux (PanElle Designs de Duscholux). Paroi de douche Bella Vita du même fabricant.

 

Douche conçue avec le revêtement mural étanche innovant GlamFusion de Glamora.

 

Au sol, du béton ciré. Un mur est recouvert du papier peint WP1 d'Ex.t (Extraordinary Bathroom). La paroi de douche arrondie Freestanding (Ex.t) existe en différentes couleurs.

 

 


 

Solution No 3: la douche de plain-pied avec receveur extraplat

 

Faute d’espace pour les évacuations, réaliser une douche carrelée de plain-pied n’est pas toujours possible. L’alternative consiste à se tourner vers un receveur extraplat qui évitera, lui aussi, de créer une marche au niveau du sol.

 

Par rapport aux sols carrelés, le receveur présente l’avantage d’être d’un entretien plus aisé. Si les sols carrelés présentent forcément des joints dans lesquels peuvent s’accumuler le tartre et les impuretés, le receveur, lui, a une surface continue sur laquelle glissent facilement tous les résidus lors du nettoyage.

 

Autre avantage, les «bacs extraplats» sont en général plus faciles à installer qu’un sol en pente carrelé. Ils sont prémontés en usine et intègrent la pente et la canivelle d’évacuation. Il est même possible de les commander en dimensions sur mesure, si bien qu’il n’y a ainsi aucune limite à la conception individuelle de sa salle de bain. 

 

Receveur de douche Nexsys de Kaldewei. Outre sa large gamme de finitions, ce receveur a été récompensé par de nombreux prix de design pour sa facilité d’installation, même en cas de faible profondeur de sol.

 

Planeo, un receveur innovant composé d'acrylique sanitaire haut de gamme et d'une solide structure en polyuréthane. Ultrarésistant et très léger, Planeo autorise des découpes réalisables sur site. Son dessous étant plein, il ne requiert aucun cadre de montage. Paroi de douche avec montants noirs.

 

Une douche de plain-pied à l'ambiance épurée. Receveur en Marabond, un matériau spécifique chaud et agréable au toucher développé par Laufen. Il est en fonte minérale. Paroi de douche en verre teinté noir.

 

Côté style, enfin, le receveur de douche offre moins de possibilités que le carrelage. Cependant, les fabricants proposent aujourd’hui des gammes de plus en plus complètes.  Il existe même des receveurs sur lesquels sont imprimés des motifs (gamme Viprint de Villeroy & Boch).  

 

D’une grande discrétion, le receveur de douche extraplat s’adapte facilement à tous les styles de salles de bain. C’est pourquoi on l’intègre aujourd’hui aux revêtements les plus divers. 

 

© Nicolas Sedzezchek, parution EC1/2020

Douche avec receveur et murs en béton brut. Architectes: Evéquoz Ferreira.

 

Douche avec receveur et carrelage au mur. Collection de carrelage Gleeze de Ragno.

 



Partager cet article