Actus

La Brafa, décidément incontournable!

27 Fév 2024

Nouvelle réussite et affluence record pour cette édition 2024 de la Brafa! Près de 67 000 amateurs d’art, de différentes générations, se sont pressés durant ces 8 jours pour découvrir les 132 galeries présentes à Brussels Expo. Première foire du calendrier de l’année artistique, la Brafa a fait l’unanimité auprès de ses visiteurs tant par la qualité des objets exposés que par la magie du décor surréaliste qui dessinait la Foire.

 

La Repetto Gallery de Lugano a exposé la célèbre œuvre de Giorgio de Chirico « Piazza d’Italia con Arianna » (début des années 1950).

 

Cette année la Brussels Art Fair (Brafa) a accueilli 130 galeries de 14 pays, dont 18 nouveaux exposants qui sont venus compléter les domaines couverts par le salon belge. À l’issue de la foire, les galeristes ont annoncé de magnifiques et très nombreuses ventes, que ce soit de pièces d’exception de niveau muséal, des pièces prestigieuses ou plus accessibles, ou des œuvres curieuses et surprenantes. Ces exposants pensent déjà revenir en 2025.

 

Parmi les six exposants suisses, Repetto Gallery (Lugano) a conclu plusieurs ventes dont celle d’une œuvre de Christo (Gabrovo 1935-2020 New York) représentant le projet réalisé pour Les Champs Elysées en 1969, ainsi que d’un paysage urbain de Salvo (Leonforte 1947-2015 Turin) appelé Intra, 2002. La Cortesi Gallery (Lugano-Milan) a cédé une œuvre sur papier de l’artiste minimaliste Robert Mangold (1937, New York), intitulée, Column Structure XII, 2006, pour la somme d’environ 45.000 euros.

 

Quant aux quatre autres galeristes suisses, ils ne sont pas en reste et affichaient des mines réjouies à l’issue de la foire, soit: Bailly Gallery, De Jonckeere et Opera Gallery, toutes trois installées à Genève, ainsi que Von Vertes, de Zurich.

 

Une nouvelle vie pour le décor surréaliste de la Brafa

 

© Foundation Paul Delvaux, Belgium.

La galerie genevoise De Jonckheere met en vente le tableau « The Storm » (1962) de Paul Delvaux © Foundation Paul Delvaux, Belgium.

 

La galerie genevoise Opera présente « La Fin du Voyage » (1968) Paul Delvaux © Foundation Paul Delvaux, Belgium.

 

La 69ème édition de la Brafa a célébré le centenaire de la naissance du surréalisme. Les visiteurs ont pu découvrir un décor composé, notamment, d’éléments empruntés aux œuvres de Paul Delvaux dont la Fondation était mise à l’honneur cette année. Ce décor éphémère sera recyclé ou réutilisé.

 

Sollicitée par un professionnel de l’immobilier, la Brafa a pu vendre quelques-uns de ces éléments dont les fonds seront utilisés au profit d’une école internationale de danse classique et contemporaine qui fait la fierté du pays, la Mosa Ballet School à Liège. Cette généreuse contribution permettra à un jeune élève de bénéficier d’une formation de haut niveau à laquelle il n’aurait pas pu accéder.

 

Deux nuages seront aussi réutilisés dans le cadre d’une soirée de bienfaisance orchestrée par VertigO Events. Le tapis sera quant à lui repris par une société courtraisienne, Vanheede Environment group, afin d’être recyclé et les bannières publicitaires auront droit à une nouvelle vie grâce à Redopapers puisque le surplus permettra la fabrication de blocs détachables, d’agendas et de carnets.

 

La prochaine édition de la BRAFA, dont ce sera le 70è anniversaire en 2025, s’annonce du dimanche 26 janvier au dimanche 2 février 2025 à Brussels Expo.

 

brafa.art

 



TAGS :
Partager cet article





Vous aimerez également