Maison Pratique

Zoom sur les plans de travail de cuisine

08 Août 2017

Les matériaux hygiéniques, résistants aux rayures et insensibles à la chaleur se mettent au service de la préparation des repas.

En raison de son coût abordable, le matériau chouchou des plans de travail est sans nul doute le stratifié. Celui-ci s’avère assez résistant à la chaleur et aux chocs, non poreux et facile à entretenir. Mais qu’on ne s’y trompe pas: le stratifié ne résistera pas à certains accidents tels que la dépose d’une casserole chaude ou l’utilisation d’objets tranchants. Surtout son aspect n’est pas toujours très plaisant. Pour ceux qui sont à la recherche d’un produit plus exclusif, les professionnels proposent de nombreuses alternatives adaptées au travail de  préparation des repas. Parmi les meilleures options figurent les plans de travail en verre, en béton, en résine minérale, en Quartz, en inox et la pierre naturelle.

Consultez aussi notre article sur les cuisines dorées et cuivrées.

 

  • Cuisine Varenna

    Le plan de travail en Corian, un matériau de la famille de résines minérales (ou Solid Surface en anglais). Avantages: peut être réparé et découpé dans de nombreuses formes car il est homogène sur toute l’épaisseur. Douceur au toucher, facilité d’entretien. Grande robustesse. Inconvénients: résistance à la chaleur maximale jusqu’à 180°, sensibilité à certaines taches. Photo d’une cuisine Varenna.

  • Cuisine P’7350 de Poggenpohl

    Le plan de travail en verre. Avantages: aspect translucide (mat ou brillant, coloré ou non), faible épaisseur, résistance aux rayures et aux impacts, non poreux (et donc insensibilité aux taches car il ne les absorbe pas). Inconvénients: non résistance aux chocs thermiques, présence de traces de doigts lorsqu’il est brillant. Photo d’une cuisine Poggenpohl.

  • Cuisine Progetto 50, Toncelli

    Le plan de travail en Ductal, un matériau de la famille des bétons. Avantages: ses subtiles nuances de couleur, sa surface lisse et douce au toucher, sa résistance aux rayures et aux impacts. Très peu poreux. Inconvénient: si la société Lafarge publie des études sur la bonne résistance au feu de ce matériau il n’existe pas d’études spécifiques sur son utilisation en tant que plan de travail. Photo d’une cuisine Toncelli.

  • Cuisine Mélia blanc verni mat, Mobalpa

    Le plan de travail en Quartz. Avantages: non poreux (et donc insensible aux taches), grande résistance à la chaleur (jusqu’à 200°), aux impacts et aux rayures. Inconvénients: prix élevé, présence de traces d’eau sur les modèles de couleur foncée qu’il faut souvent nettoyer. La chaleur et les gels déboucheurs d’évier peuvent provoquer des décolorations. Photo d’une cuisine Mobalpa.

  • Cuisine G.One de Schiffini

    Le plan de travail en inox. Avantages : matériau non poreux (et donc parfaitement hygiénique), résistance à la chaleur, look industriel. Inconvénient: se raye facilement. Photo d’une cuisine Schiffini.


  • Le plan de travail en granit. Avantages : nombreux aspects naturels (moucheté, veiné ou nappé de grandes taches). Grande dureté et résistance aux rayures. Peu sensibles aux détergents et aliments acides. Moins susceptible de se fendre que le quartz. Inconvénients: attention aux chocs thermiques même si le granit est plus résistant à la chaleur que les résines minérales et le stratifié. Prix élevé.

  • Plan de travail en marbre de carrare. Photo et réalisation ARMP

    Le plan de travail en marbre. Avantages : son aspect naturel inimitable. Inconvénient : le marbre est plus fragile que le granit et demande des précautions d’emploi. Son prix. Photo d’une réalisation ARMP.

  • Plan de cuisine en calcaire du Jura. Photo et réalisation ARMP

    Le plan de travail en calcaire. Plus fragile que le granit, surtout au niveau des taches, il impose comme le marbre des précautions d’emploi. Photo d’une réalisation ARMP.

  • Cuisine SineTempore, Valcucine

    Le plan de travail en porphyre bouchardé. Dernier exemple de pierre naturelle pouvant constituer une alternative au granit. Attention: une fois encore des précautions d’usage sont indispensables car cette pierre est plus fragile que le granit. Photo d’une cuisine Valcucine.



Partager cet article