Lifestyle

Zaha Hadid et la mode, une sensualité sculpturale

28 Nov 2017

Souvent considérée comme un génie de l’architecture, Zaha Hadid a aussi mis son talent au service des grandes maisons de mode.

 

En hommage à l’architecte visionnaire Zaha Hadid, défunte en 2016, Charlotte Olympia lance une paire de chaussures compensées et une minaudière en édition limitée.

Le projet a commencé du vivant de l’architecte, lorsque Zaha Hadid et Charlotte Olympia Dellal (fondatrice de la marque de mode) se sont rencontrées en 2015 et ont accepté de collaborer sur une collection. C’est à partir des pièces initialement envisagées par la papesse de l’architecture que le studio Zaha Hadid Design et Charlotte Olympia ont méticuleusement réalisé ces nouveaux accessoires.

Si ce rapprochement entre l’univers de la mode et de l’architecture peut surprendre, il n’est en réalité que le prolongement de nombreuses collaborations entreprises par le passé notamment avec Fendi, United Nude, Adidas, Lacoste et Louis Vuitton.

On retrouve dans les accessoires de mode de Zaha sa capacité à donner aux gens un aperçu d’un autre monde. Elle y a démontré un talent pour évoquer une sorte d’étrangeté enthousiasmante comparable à celle qu’on retrouve dans son architecture.

“ La valeur de ses créations est similaire à celle de la grande poésie. Le potentiel de son imagination est énorme “, expliquait Karl Lagerfeld lors du lancement du pavillon d’Art mobile Chanel en 2007.

Comme dans l’ensemble de son oeuvre, l’inspiration de Zaha vient des mouvements fluides et dynamiques et des systèmes naturels complexes. Parlant de sa collaboration avec Georg Jensen elle expliquait ainsi:  “Nous regardons souvent la cohérence et la logique des systèmes naturels lorsque nous travaillons à créer des environnements. Notre défi était de traduire cela en quelque chose qui peut être porté ».

Un défi que la créatrice a pu relever grâce aux outils de modélisation numérique qui ont permis à ses accessoires de mode de s’épanouir dans la complexité. Aperçu de ses principaux projets dont certains sont encore disponibles en boutique!

 

  • © Charlotte Olympia

    Collection Zaha Hadid, Charlotte Olympia, 2017. Elle comprend une minaudière en plexiglas comme  un verre en fusion et des chaussures compensées comprenant un talon pointu.

  • © CHRISTIAN HOGSTEDT/ Georg Jensen

    Bijoux Lamellae, Georg Jensen, 2016. La collection comprend cinq bagues et trois manchettes et fut présentée pour la première fois à Basel World. Conçues et raffinées à l’aide d’un processus de conception et de fabrication en trois dimensions, les pièces ont été fabriquées en argent sterling ou rhodium noir serti de diamants noirs.

  • © Lacoste

    Chaussures Pentland, Lacoste, 2009. Cette botte est née d’une interprétation digitale du logo iconique de la marque. Lorsqu’il est enroulé autour de la forme d’un pied, le squelette de la chaussure se développe et se contracte pour s’adapter au corps de manière ergonomique. Ce faisant, un objet étrange émerge, ondulant et rayonnant.

  • © Louis Vuitton

    Sac Malletier, Louis Vuitton, 2006. Objet hybride entre besace et sceau, le sac Malletier version Zaha Hadid est réalisé dans un cuir qui a été « extrudé », de manière à obtenir les célèbres monogrammes de la marque.  Certaines parties sont interchangeables ce qui permet d’en modifier l’apparence ou l’usage.

  • © Melissa

    Chaussures Melissa + Zaha Hadid, 2008. La marque de chaussures brésilienne connue pour ses souliers de mode en plastique imperméables et recyclables avait mandaté l’architecte pour une édition limitée de chaussures. Au résultat, une paire de sculptures arrondies caractérisées par des lignes et des ouvertures harmonisées.

  • © Perrin Paris

    Pochette Glove Clutch, Perrin Paris, 2017.  Les artisans parisiens de la maroquinerie française ont créé avec Zaha Hadid Design une collection de sept pochettes en cuir en édition limitée. Elles sont munies d’un rabat sur le devant qui est agrémenté d’un ornement servant de poignée. Agissant comme un bracelet, cet ornement représente un gant. Disponible en peau d’agneau de différentes couleurs et gants en plusieurs finitions.

  • © Adidas

    Baskets Supershell , Adidas, 2015. Sur le bout avant des sneakers, Zaha Hadid a tracé des courbes qui évoquent un coquillage. Les lignes se muent ainsi en langage graphique.

  • © United Nude

    Chaussures Flames, United Nude, 2015. Une paire de chaussures aux courbes incandescentes ! Des bandes semblables à des flammes partent du talon pour embrasser la cheville et l’assise plantaire. Elles expriment la sensibilité sculpturale de l’architecte.

  • © Fendi

    Peekaboo, Fendi, 2014.  Zaha Hadid a ici repensé le sac à main comme une succession de couches qui peut évoquer de nombreuses choses: un mille-feuille, un livre, un portfolio recelant dans chaque pli un trésor… Le tout composant un accessoire de mode ultragraphique.



TAGS : ,
Partager cet article