Deco

Univers de décorateurs romands

01 Fév 2019

Qu’est-ce qui inspire les professionnels de la déco ? Quelles sont les tendances, matières ou couleurs qui les font vibrer ? Comment mettent-ils en valeur leurs savoir-faire ? Zoom sur trois enseignes romandes prestigieuses.

 

 

Chez Moyard à Morges, chez Vie Intérieur à Serrières, chez Galli à Genève

 

L’esprit Moyard à Morges

Malgré le retour de l’ostentatoire, les intérieurs de chez Moyard cultivent généralement l’harmonie et un sens pointu de l’élégance. Équilibre des formes et des lignes, exécution tout en légèreté et simplicité sont au coeur des projets. L’enseigne manie avec talent tant les décors classiques que le chic contemporain ou le design d’avant-garde. Elle est dirigée par Mathieu Winkler, arrière arrière arrière arrière petit-fils des fondateurs.

 

Mathieu aime les matières naturelles que l’on patine ou que l’on laisse brutes : le bois, les métaux, la pierre ou la laine bouillonnée. Il ne gâche pas son plaisir d’effectuer les mélanges de couleurs directement sur le chantier. Féru de design, il adore le contemporain mais se régale aussi à jouer avec les codes du classique, que ce soit en inscrivant de belles pièces de famille dans un univers d’aujourd’hui ou en coulant une résine en quartz dans le prolongement d’un parquet en noyer du 18e siècle.

 

Les tendances qui l’inspirent sont le retour des matières minérales et des métaux nobles. La valorisation des choses faites à la main de manière traditionnelle.

 

Pour Mathieu, l’intérieur doit être le prolongement de son propriétaire. C’est son dernier refuge, le lieu où il doit se sentir bien, apaisé, et où il rêve de rester.

 

  • © Tonatiuh Ambrosetti et Daniela Droz

    Portrait de Mathieu Winkler


  • Intérieur signé Moyard

  • © Tonatiuh Ambrosetti et Daniela Droz

    Rénovation d’une salle de réunion dans un cabinet d’avocat à Lausanne.

  • © Tonatiuh Ambrosetti et Daniela Droz

    Rénovation complète d’une chambre à Genève avec un travail sur les boiseries, les revêtements, le mobilier et les rideaux.

  • © Tonatiuh Ambrosetti et Daniela Droz

    Dans les ateliers de l’enseigne Moyard à Morges.

  • © Tonatiuh Ambrosetti et Daniela Droz

    Découpe d’un tissu dans les ateliers.

L’esprit Vie Intérieur à Serrières

 

Vie Intérieur signe des décors de caractère où l’on retrouve toujours les codes discrets du confort et une touche de poésie, voire d’humour. Un langage convivial, non ostentatoire, hors du carcan des styles et des tendances, que le directeur Philip Pelletier met au service de la personnalité de ses clients.

 

Aux volumes très contemporains épurés, Philip préfère les volumes singuliers. Il aime les teintes entières unies (et moins les demi-teintes ou les effets de peinture) ainsi que les matières chaleureuses comme le bois, le cuir, la laine, le coton, le cashmere, le lin, la bourre de soie. Mais il s’intéresse surtout à l’association des matières et des couleurs. Il privilégie tantôt les compléments, tantôt les oppositions, pour donner une cohérence ou, au contraire, créer une rupture.

 

Les tendances du moment qui l’inspirent sont le retour du cannage, du graphisme, des motifs très rythmés et de la couleur. La couleur est pour Philip la base même de la vie, de la nature. C’est elle qui aide à porter les volumes. Le rôle du décorateur est de rendre les espaces à la fois vivants et vivables.

 

  • © Catherine Gailloud

    Portrait de Philip Pelletier.

  • © Catherine Gailloud

    Bureau sur mesure intégré dans la continuité des armoires reliant l’espace hall et la cuisine. Finition bois ancien réalisé par des artisans.

  • © Catherine Gailloud

    Cuisine industrielle, dynamisée par plusieurs matériaux : bois ancien, marbre veiné du Brésil, acier rouillé stabilisé, acier brut, verre armé.

  • © Catherine Gailloud

    À Serrières, un espace living chaleureux prolongé d’une terrasse. La table de repas est coiffée d’un lustre industriel que l’on retrouve dans la cuisine.


  • Un fauteuil tapissé sur mesure.

L’esprit Galli à Genève

 

Pousser la porte de Galli Interiors & Manufacture, c’est entrer dans un univers chic et contemporain où le modernisme n’est pas criant mais accessible. Une bulle où se cultive le juste ton de l’élégance à l’italienne, sans blingbling, ni esbroufe. Joanna Choukroun, qui dirige l’enseigne depuis vingt ans maintenant, représente la troisième génération de sa famille à la tête de la société. 

 

Joanna apprécie les matières naturelles et authentiques : la pierre, le cuir, le béton brut, les rideaux en pur lin. Aux tapis composés de mélange viscose/soie végétale, elle préfère les grands tapis en laine, plus naturels. Elle aime adoucir ce qui pourrait sembler trop brut avec des velours, de la laque, du verre noir, du doré mat ou des couleurs chaudes comme l’orange.

 

Les tendances qui l’inspirent sont le retour du doré, du marbre et d’une certaine opulence. L’affinement du mobilier. Le velours dévoré qu’elle dispose souvent par petites touches sur les coussins ou fauteuils.

 

Pour Joanna, il faut garder à l’esprit que le contemporain doit être confortable pour durer. Il est nécessaire de distinguer ce qu’on aime sur une photo de ce qu’on aimera chez soi

 

  • © Annik Wetter

    Portrait de Joanna Choukroun


  • Dans cette maison à Vandoeuvres les matériaux bruts sont réchauffés par les couleurs et les matières du mobilier.

  • © Annik Wetter

    Détail du travail sur un tissu dans les ateliers.

  • © Annik Wetter

    Dressing sur mesure.

  • © Annik Wetter

    Mise en scène autour de l’emblématique canapé DS-600 de De Sede.



Partager cet article