Lifestyle

Stockholm, entre nature et culture

05 Mar 2019

La capitale suédoise accueille, chaque année en février, le Salon du meuble et la Stockholm Design Week. On y repère les dernières tendances du design scandinave ainsi que les talents émergents. Et on en profite pour flâner dans les rues, découvrir l’architecture, les expositions d’art, les cafés branchés et les restaurants d’exception.

 

Stockholm entretient un lien privilégié avec la nature et la vie y semble douce malgré des hivers rigoureux. Mais derrière ce calme apparent se cache un esprit vif et audacieux. À l’avant-garde dans les milieux du design et de la mode, la ville voit fleurir son industrie créative. Cette effervescence palpable gagne également les domaines de l’art et de la gastronomie, la scène musicale indépendante et les start-up innovantes. Du quartier bobo de Södermalm au très chic Östermalm, Stockholm cultive son style cool et branché, en toute sobriété. Le design, réputé pour son approche fonctionnelle et démocratique, fait partie intégrante de l’art de vivre.

 

Si le minimalisme blanc a longtemps influencé les esprits, les intérieurs ont depuis repris des couleurs. Les teintes naturelles certes, mais néanmoins affirmées, animent désormais les lieux de vie, cafés et hôtels de la capitale. Ce nouveau mélange des genres, maîtrisé à la perfection, s’illustre par le mot lagom, qui signifie « juste ce qu’il faut ». Ici, tout est dans l’équilibre.

 


  • Construite sur quatorze îles, Stockholm offre un impressionnant panorama entre terre et mer. Au gré d’une balade à travers les différents quartiers, la capitale dévoile ses bâtiments emblématiques, dont l’un des édifices les plus reconnaissables du pays, l’imposant Hôtel de ville. Composé de huit millions de briques rouges, ce chef d’oeuvre du Romantisme national conçu par l’architecte Ragnar Östberg au début du 20e siècle domine la ville de son impressionnante stature. Sur les rives du lac Mälar, il abrite aujourd’hui le conseil municipal ainsi que le banquet annuel du Prix Nobel.


  • De la vieille ville médiévale, avec ses rues pavées, ses bâtiments aux tons ocres et son palais royal, aux immeubles signés Isak Gustaf Clason situés le long de la prestigieuses avenue Strandvägen construite à l’occasion de l’exposition internationale en 1897, chaque quartier vient enrichir la diversité architecturale de la ville. Les architectes suédois ont su adapter les influences venues de l’étranger aux traditions locales afin de créer un style singulier. Épargnée par les guerres – peu de bâtiments ont été détruits – Stockholm peut donc témoigner de l’évolution de l’architecture nordique.


  • Intimiste et confidentiel, le luxueux hôtel Ett Hem ne comprend que 12 chambres. Datant de 1910, cette résidence particulière a été décorée par la designer anglaise Ilse Crawford.


  • Pour expérimenter pleinement un séjour à Stockholm, faites place à la sacro-sainte pause fika, une célébration du beau et du bon ! Cette tradition suédoise invite à partager au quotidien café et viennoiseries, entre collègues, amis ou en famille. Cet art se déguste à Kavalleriet ou dans un des nombreux cafés de la capitale.


  • Sur l’île verdoyante de Djurgården, Oaxen est une ode à la bistronomie nordique. Le restaurant installé dans un ancien chantier naval abrite deux espaces distincts : le Oaxen Krog, récompensé de deux étoiles, et le Oaxen Slip, bistrot plus décontracté. Le chef Magnus Ek y propose une cuisine de haut vol, inventive et authentiquement suédoise.


  • Au restaurant Tak, Frida Ronge élabore un menu raffiné alliant saveurs suédoises et nippones. Ce mélange des cultures se ressent également dans l’aménagement intérieur imaginé par l’architecte Gert Wingårdh. Les traditionnelles tables nordiques en chêne cohabitent en harmonie avec les panneaux en papier japonais. L’ensemble forme des alcôves à l’atmosphère feutrée, avec une vue imprenable sur la ville. Une expérience en soi !


  • À deux pas, en plein coeur du centre-ville, l’hôtel Hobo est un véritable lieu de vie pour la génération nomade. Dans la mouvance d’une hôtellerie cool et écoresponsable qui s’est débarrassée du superflu, l’hôtel a été conçu par le studio berlinois Aisslinger dans un style industriel. Il est meublé avec des pièces vintage et notamment la collection de sièges Hobo Home créée par Tina Bunyaprasit et Werner Aisslinger pour Cappellini. Du petit-déjeuner bio aux cocktails, on se laisse vivre dans une ambiance décontractée.

DÉCOUVREZ LA SUITE DE CET ARTICLE DANS LE N°1 D’ESPACES CONTEMPORAINS 2019

 



Partager cet article