Actus

Prix Wakker 2020 à la ville de Baden

06 Fév 2020

Patrimoine suisse décerne le Prix Wakker 2020 à la ville de Baden (AG). Cette petite cité envahie par le trafic routier a retrouvé une meilleure qualité de vie grâce à des investissements judicieux dans les espaces publics. 

 

Depuis toujours, la vieille ville de Baden est un noeud de communication. L’augmentation du trafic a transformé en handicap ce qui était autrefois un avantage: la Schulhausplatz, à la limite de la vieille ville, compte parmi les carrefours les plus fréquentés de Suisse avec 50’000 passages quotidiens. 

La ville de Baden n’est guère en mesure d’influencer la planification du trafic nationale et cantonale. Mais elle ne s’est pas résignée à subir cette charge. Bien au contraire, elle a développé une conscience aiguë de la valeur de ses espaces publics et a investi avec constance et acharnement dans l’amélioration des places et des rues. 

Le coeur de la cité est désormais libéré du trafic automobile, des rues et des places conviviales rendent le centre agréable à vivre, des parcs et des jardins historiques sont soigneusement entretenus, de nouveaux espaces publics sont créés dans les zones de développement. 

Tous ces aménagements lui ont permis de recevoir le Prix Wakker 2020, distinction qui a pour but de récompenser la commune ou l’organisation qui a fait le plus d’efforts pour préserver et mettre en valeur son patrimoine. 

 

Découvrez en images la transformation de la ville

 

 

  • © Gaëtan Bally/Patrimoine suisse

    La ville de Baden s’insère entre la cluse de la Limmat et les contreforts du Jura. Le Hochbrücke et la Bruggerstrasse isolent le centre de la localité Ils se rejoignent à la Schulhausplatz, à l’entrée de la vieille ville. 

  • © Pierre Marmy/Patrimoine suisse

    Entièrement réaménagée, la Schulhausplatz est le fruit d’un vaste réaménagement urbain. Depuis 2018, un imposant passage souterrain relie à nouveau les faubourgs avec le coeur de la cité, alors que 50’000 véhicules empruntent toujours le carrefour. 

  • © Pierre Marmy/Patrimoine suisse

    Les piétons n’avaient plus droit de cité, jadis à la Weite Gasse. L’espace restreint que se disputaient les voitures, les bus et les gens invite désormais à flâner, à s’asseoir aux cafés et à faire ses achats. Le nouvel aménagement de la Schulhausplatz a permis depuis peu de libérer cette rue marchande des bus régionaux. 

  • © Gaëtan Bally/Patrimoine suisse

    La galerie inhospitalière menant à la gare de Baden était surnommée l’«appendice». Une place vivante a remplacé un triste désert de béton et un terne lieu de passage. Elle joue le rôle de plaque tournante entre le quartier de la gare et la vieille ville. 

  • © Pierre Marmy/Patrimoine suisse)

    Le Kurpark, qui s’étend entre la gare et le quartier des bains, a été créé à l’âge d’or du thermalisme, à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, c’est un vaste espace de détente apprécié de la population, recelant une grande variété d’essences. Son entretien dans les règles de l’art paysager historique est régi par un catalogue de prescriptions. 

  • © Christian Beutler/Patrimoine suisse

    L’ancien cimetière municipal se situait loin du centre lors de son aménagement en 1821. Il se trouve maintenant dans les zones d’habitat et d’activité. Des interventions subtiles et discrètes ont fait de ce jardin classé en 2013 un lieu de détente et une place de jeu pour le quartier. 

  • © Pierre Marmy/Patrimoine suisse

    Inaugurée en 2003, la Trafoplatz est un lieu de rendez-vous et de manifestation en plein air. Située sur l’ancien site de BBC, elle sera complétée dans les années à venir par la Brown-Boveri-Platz à proximité. 



Partager cet article