Actus

Parcours culturels en plein air

29 Juin 2021

En été, les journées s’étirent, il fait beau, on flâne dans les rues, les parcs et les jardins… Et on profite bien volontiers d’une balade pour jouir de l’art, du design et de l’architecture en plein air. De Genève aux alentours de Neuchâtel, en passant par Zurich, voici quelques expositions en Suisse qui sortent des musées. De belles idées de sortie!  

 

 

1/Alt. + 1000, Vallée de la Brévine 

Du 29 août au 20 septembre 2021

 

©Yuri Andries, Nouvelle route de la Soie 2018.

 

Déplacé dans la vallée de la Brévine, le Festival de photographie Alt.+1000 propose deux parcours en plein air qui permettent de marier la nature et la culture. Destinées aux amateurs d’art souhaitant passer une journée au vert, aux familles et aux amoureux de la nature, ces deux promenades invitent les festivaliers à découvrir des travaux de photographes contemporains au cœur de paysages jurassiens. On y découvre notamment des travaux de Matthieu Gafsou, Aimée Hoving, Thomas Flechtner, Yann Mingard ou Yann Gross. Plus d’infos ici. 

 

2/Môtiers (NE), accueil au Théâtre des Mascarons 

Jusqu’au 20 septembre

 

©F. Charrière

Mireille Fulpius, Rémiges.

 

Jouant sur les relations possibles entre l’art et la géographie, l’histoire, le patrimoine et la nature, les expositions de Môtiers séduisent un nombreux public d’amateurs, venant souvent en famille.  Elles offrent à des artistes jeunes ou confirmés la possibilité de créer une œuvre hors des musées et des galeries. Les artistes sont invités par un jury composé notamment de membres de la Commission fédérale d’art et de professionnels de l’art. Ils peuvent exposer dans des jardins privés, des garages, des champs, sur des façades ou des vitrines appartenant aux habitants de Môtiers. Plus d’infos ici

 

 

3/Open House, parc de Lullin à Genève

Jusqu’au 30 août 2021

 

Exposition Open House.

 

Piloté par Simon Lamunière, Open House met en scène des formes innovantes ou originales d’habitat, des projets issus du monde de l’art, de l’architecture et du design. Structurée en quatre étapes, la première session réunit jusqu’au 30 août huit projets de recherche à l’échelle 1:1 dans le parc Lullin à Genève. Parmi les hautes écoles suisses qui participent, les étudiants du Département d’architecture d’intérieur de la HEAD-Genève ont réinterprété le Refuge Tonneau, conçu par Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1938. L’intérieur a été repensé en habitacle coloré, tandis que son ossature rend hommage à l’original. Autour d’une réflexion sur le gaspillage du bâti, le laboratoire Gramazio Kohler de l’ETHZ a lancé son projet de recherche sur l’utilisation du béton imprimé en 3D, avec la construction évolutive d’un pavillon en béton recyclé. Conférences, événements et publications ponctuent les phases du projet. Plus d’infos ici.

 

4/Les jardins du château de Vullierens

Jusqu’au 31 octobre

 

©espaces contemporains

Jardins de Vullierens.

 

Comme chaque année, le château de Vullierens ouvre ses jardins au public. Un véritable enchantement par leur profusion de fleurs, surtout les iris dont on peut admirer plus de 600 variétés; une collection commencée il y a plus de soixante ans par l’épouse américaine du châtelain, Doreen Bovet. Depuis, le propriétaire a pris en charge le maintien des jardins, en ajoutant sa touche personnelle pour améliorer l’expérience des visiteurs avec une galerie d’art, des sculptures en plein air, un café et une boutique. Plus de 20 sculptures agrémentent les jardins, en parfaite harmonie avec les variétés de fleurs, pour émerveiller et surprendre les visiteurs. Des spectacles sont organisés. Plus d’infos ici.

 

 

 

5/Design Biennale Zurich, ancien Jardin botanique de l’Université

Du 12 août au 5 septembre 2021

 

Annina Makingo

 

La troisième édition de la Biennale du Design de Zurich se tiendra du 12 août au 5 septembre. À travers les installations de douze studios de design et designers dans l’ancien Jardin botanique de l’Université de Zurich, cette édition explorera le thème «Clash», c’est-à-dire la confrontation entre valeurs, traditions et attentes. Peut-on parler de conflit entre analogue et digital? Les différences culturelles et l’antagonisme peuvent-ils donner vie à la créativité? Que se passe-t-il quand les attentes et la réalité s’affrontent? À quel moment le naturel devient-il artificiel? Des projets expérimentaux, des installations in situ et des explorations créatives essayeront de répondre à ces questions. Plus d’infos ici

 



Partager cet article