Actus

NO’PHOTO

03 Oct 2017

La première nuit de la photo genevoise se veut un reflet des préoccupations sociétales d’aujourd’hui.

 

 

C’est une première. Le Département de la culture de la Ville de Genève met sur pied une manifestation nocturne consacrée à la photographie. Un pari original de par sa formule. Concentrée sur une nuit, la manifestation mise sur la mobilité. En effet, le visiteur qui souhaite découvrir l’intégralité du passionnant programme de No’Photo devra sillonner la ville pour se rendre sur sept sites autour de Plainpalais, du Musée d’ethnographie à l’Auditorium Arditi, du Musée Rath jusqu’à l’Alhambra. Et ce entre 17h et 2h du matin. Le projet vise à valoriser la richesse des collections municipales photographiques et à permettre au public genevois de découvrir la relève locale, mais pas que…

 

La série Water d'Edward Burtynsky

La série Water d'Edward Burtynsky.

 

Orientée vers les problématiques sociétales et humaines, cette première édition de No’Photo entend faire dialoguer entre elles les thématiques qui préoccupent notre société comme la migration, les droits humains ou le territoire. On pourra ainsi découvrir à l’Alhambra la série « Water » du canadien Edward Burtynsky qui questionne notre relation à l’eau. Son récit photographique d’une esthétique hypnotique montre de manière spectaculaire les modifications que provoquent les activités humaines sur cette précieuse ressource. L’environnement est aussi au cœur du projet d’Aline Henchoz sur les villes fantômes. Ce témoignage photographique révèle un désastre urbanistique, celui de l’essor des « golfs resorts », ces hôtels-résidences avec terrains de golf en Espagne. Destinés à un tourisme de luxe, ils sont désormais abandonnés à l’état de friche car trop énergivores.

 

 

Les Villes-fantômes d'Aline Henchoz

Les Villes-fantômes d'Aline Henchoz

 

Lauréate des Swiss Press Awards – qui récompensent chaque année les meilleures images parues dans la presse – la genevoise Stéphanie Buret illustre dans son reportage « Utopie futuriste » l’urbanisme d’une ville près de Séoul, reflet de notre obsession pour la technologie et la sécurité. Une « Smart City » au contrôle digital total, à voir au Grütli.

Le parc des Bastions présente une enquête photographique sur les pratiques sportives. Mandatée par la Ville de Genève, la photographe genevoise Elisa Larvego s’est introduite dans les clubs et lieux sportifs locaux pour capter les instants éphémères.

Dans l’ensemble, No’Photo axe cette première édition sous un angle documentaire et réaliste, même si certaines images du photographe Edward Burtynsky confinent parfois à l’abstraction. La carte blanche au Pool Photo de la HEAD – Genève promet plus d’expérimentation avec des projets de recherche explorant les frontières entre information et fiction.

 

NO’PHOTO
Le 14 octobre 2017

Genève
Entrée libre

 



Partager cet article





Vous aimerez également