Architecture

Le béton, matériau sacré

25 Mai 2021

Matériau représentatif de la société industrielle, le béton brut a aussi révolutionné la construction d’églises et l’architecture religieuse. Surnommé la «pierre liquide», il a connu ses heures de gloire avec le mouvement brutaliste mais conserve toujours une grande attractivité auprès des architectes contemporains. Zoom sur quelques édifices spirituels emblématiques qui ont révélé le pouvoir expressif de ce matériau.

 

 

© Iwan Baan

Eglise Church of Seed au Mount Luofu (Chine)

 

L’emploi du béton brut de coffrage fait partie inhérente de l’architecture moderne du XXe siècle. Employé pour la première fois par l’architecte Auguste Perret dans les années vingt, il sera largement diffusé par Le Corbusier qui l’utilisera avec une grande liberté formelle à partir de la fin des années quarante. Parallèlement, entre les années cinquante et septante, de nombreux architectes – qui se revendiquaient du mouvement brutaliste – construisirent édifices, tours et autres blocs de béton sans finitions de façade. Avec parmi d’autres ambitions, l’envie de laisser s’exposer la structure du bâtiment et de mettre en avant la monumentalité et la rudesse du béton.

 

Si dans l’imaginaire collectif, les églises sont souvent associées au style roman, baroque et gothique, le béton armé brut de coffrage a pourtant contribué à changer radicalement le visage des édifices religieux. Depuis 1922 et la construction de la première église en béton brut par Auguste Perret (Notre-Dame-de-la Consolation à Raincy/F ), cette technique a autorisé de nombreuses innovations formelles dans l’architecture spirituelle. Elle a montré qu’il était possible de construire des édifices suscitant un sentiment de fascination et d’étrangeté sans matériaux précieux, sans corniches, sans sculptures ornementales et sans tympans. Et de nombreux édifices, à l’instar de la splendide Église Saint-Joseph du Havre/F, ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

 

Aujourd’hui, l’héritage brutaliste demeure moins dans le langage architectural que dans le goût pour l’expression pure et sans compromis de la «pierre liquide». Les architectes contemporains renouent avec les formes massives et primitives pour mieux laisser voir la matière.  Ils exploitent la texture douce et les couleurs froides du béton pour évoquer l’ascèse, la gravité et la spiritualité. On retrouve aussi parfois dans certains édifices solennels d’aujourd’hui, le goût pour le gigantisme et la monumentalité, caractéristiques de l’architecture brutaliste.

 

Entre brutalisme original et renaissance du brutalisme, voici quelques exemples d’édifices religieux en béton à travers les temps.

 

 

1/L’église Saint-Pierre de Firminy (France)  

Architecte: Le Corbusier

 

©en.wikipedia.org

L'église en béton Saint-Pierre de Firminy achevée en 2006. Elle a été réalisée à partir d'un plan de Le Corbusier dessiné quarante ans plus tôt.

 

2/L’église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers (France)

Architectes: Virilio et Claude Parent

 

© BourgogneTourisme

L’église Sainte-Bernadette du Banlay, achevée en 1966.

 

3/Le Wallfahrtsdom à Neviges (Allemagne)

Architecte: Gottfried Böhm

 

© en.wikipedia.org. Licence photo: Creative commons.

Le Wallfahrtsdom, à Neviges, achevé en 1972.

 

4/L’église Saint-Nicolas à Hérémence (Suisse)

Architecte: Walter Förderer

 

© Commune d’Hérémence

L'église Saint-Nicolas, achevée en 1971.

 

5/L’église Wotruba à Vienne (Autriche)

Architecte: Fritz Gerhard Mayr

 

© Bwag/Commons. Wikipedia

L'église Wotruba, achevée en 1976.

 

6/L’Eglise de la Lumière à Ibaraki (Osaka, Japon)

Architecte: Tadao Ando

 

©Zekkei Japan

L’Eglise de la Lumière, achevée en 1989.

 

©tekuteku-japan

Vue de l'intérieur de l’Eglise de la Lumière. Pour des informations touristiques sur le Japon, visitez le blog tekuteku-japan.com

 

7/La Bruder-Klaus-Feldkapelle à Mechernich (Allemagne)

Architecte: Peter Zumthor

 

©Samuel Ludwig, samuelludwig.com

La Bruder-Klaus-Feldkapelle, achevée en 2007. La structure initiale a été construite à partir de 112 pins locaux coupés qui ont ensuite été recouverts de béton. Les entrailles en bois de la chapelle ont ensuite été brûlées.

 

8/ L’église Church of Seed au Mount Luofu (Chine)

O Studio Architects

 

© Iwan Baan

L'église Church of Seed achevée en 2011.

 

© Iwan Baan

Eglise Church of Seed. Intérieur.

 

9/Sunset Chapel à Acapulco (Mexique)

Bunker Arquitectura

 

©Esteban y Sebastian Suarez

La Sunset Chapel, achevée en 2011.

 

10/L’église RW à Byeollae (Séoul)

NAMELESS Architecture 

 

©Rohspace / NAMELESS

L'église RW, achevée en 2013.

 

11/L’église Saint-Jacques-de-la-Lande à Rennes (France)

Architecte: Álvaro Siza Vieira

 

©Joao Morgado

Eglise Saint-Jacques-de-la-Lande, achevée en 2018.

 

12/L’église de la Restituta béatifiée à Brno-sever (République tchèque)

Architecte: Atelier Štěpán

 

© BoysPlayNice

Eglise de la Restituta béatifiée, achevée en 2020.

 

© BoysPlayNice

Intérieur de l'église.

 



TAGS :
Partager cet article