Actus

L’aliment a un visage, nouveau thème de l’Alimentarium

04 Mai 2018

L’Alimentarium fait peau neuve et met à l’honneur le savoir faire humain pour l’année 2018 / 2019

 

Rénové en 2016, l’Alimentarium de Vevey se présente comme une plateforme d’apprentissage et d’échanges avec une approche interactive et fortement orientée sur les technologies numériques.

 

En écho direct avec la prise de conscience collective, le nouveau thème annuel du musée veveysan « L’aliment a un visage » met à l’honneur le savoir-faire humain. En effet l’espèce humaine est la seule qui cuisine ce qu’elle mange, et derrière chaque aliment il y a un geste, une intention et une personne. Pour cette raison, l’institution célèbre les talents culinaires et la quête du goût à travers la mise en lumière de cinq corps de métiers présentés tout au long de l’année et déployés sous forme d’événements, de conférences, d’animations, de dégustations et de démos scientifiques. Le thème se décline également sur la plateforme en ligne ainsi que dans le magazine digital.

 

Truffé d’écrans et de bornes explicatives, le musée mise ici sur l’expérience. Le public peut désormais toucher, jouer et sentir, il a même la possibilité de créer ses propres compositions olfactives grâce à deux orgues à parfum, instruments de reproduction de saveurs alimentaires de synthèse. Il peut aussi s’attabler dans la cuisine en formica aux couleurs pastels typique des années 50. Clin d’oeil nostalgique à l’époque du boom de l’électroménager quand la mode de la cuisine suréquipée, importée des États-Unis, remplit les armoires de toasters, mixers et autres ustensiles sophistiqués,.

 

Le nouveau thème de l’Alimentarium commence par les métiers en lien avec les produits laitiers, puis ce sera le tour des confiseurs suivis par les professionnels des fruits et légumes en août et septembre. Les métiers de la boucherie-charcuterie seront mis à l’honneur en automne et le début d’année 2019 sera placé sour le signe de la gourmandise avec la boulangerie.

 

©Nicolas Jutzi

Vue de la première salle de l'Alimentarium avec bornes et parois interactives

 



Partager cet article