Actus

Images Vevey: les 10 expos à voir

11 Sep 2018

Alors que le Festival Images Vevey bat son plein, notre petit best of des expositions à ne pas rater.

 

Jusqu’au 30 septembre 2018 se tient la plus importante biennale d’arts visuels de Suisse. Pendant trois semaines, le Festival Images Vevey nous embarque autour d’un concept d’expositions de photographies sur un thème inédit: l’EXTRAVAGANCE. Dans les rues, les parcs et les lieux les plus insolites, la ville se meut au rythme de l’excentricité et du loufoque.

 

Au fil du parcours, se découvre une offre foisonnante, souvent monumentale, qui exprime une multitude points de vue et de partis pris. La soixantaine de projets artistiques présentés questionne le visiteur. Elle l’invite à expérimenter l’image différemment au travers d’installations et de scénographies souvent inédites (voir aussi notre article sur l’importance des festivals de la photographie aujourd’hui).

 

Dans cette édition 2018 du Festival Images Vevey, Espaces contemporains a sélectionné 10 expositions et installations. Dix expos à la charge émotive forte et qui porte bien l’ADN du festival: à savoir nous en mettre plein la vue !

 

 

N°1: Pink Cells, Angélique Stehli 

Grand Prix Images Vevey 2017/2018 — Mention Lumière Broncolor

 

@espacescontemporains

Pink Cells

 

Les nuances de rose auraient des effets bienfaisants et tranquillisants sur les personnes agressives.  Et nombreux centres de détention helvétiques font usage de ce rose censé réduire l’hostilité des détenus.  A travers Photos documentaires et aplats de tons de rose, l’artiste transforme l’ancienne prison de la ville de Vevey, déconstruisant ainsi la spatialité carcérale et questionnant la notion d’enfermement. Lieu: la prison de Vevey.

 

N°2. Mongrelism, Jono Rotman.

Grand Prix Images Vevey 2017/2018 — Prix du Livre Images Vevey

 

Mongrelism

 

C’est le fruit un travail de recherche de près de dix ans autour d’un gang historique de Nouvelle-Zélande : le Mighty Mongrel Mob. L’artiste y réalise près de 200 portraits d’hommes, pour la plupart d’origine maori, tatoués arborant fièrement leurs emblèmes, se réappropriant des symboles nationalistes de l’Empire britannique et du IIIe Reich. Lieu: La Grenette

 

N°3. Pierrick sur la Lune, Pierrick Sorin

 

 

Pour le Festival Images, Pierrick Sorin met en scène deux personnages holographiques rejouant les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune; le protagoniste accompagné d’une femme y réalise avec des moyens dérisoires un de plus importants moments du XXe siècle, une manière de questionner avec humour l’authenticité des images extraordinaires du premier homme sur la lune. Une production de Images Vevey avec le soutien du Théâtre Oriental-Vevey. Lieu: Théatre Oriental-Vevey.

 

N°4. Les catacombes de Mr. Skeleton, Martin Zimmermann & Augustin Rebetez

 

Mr. Skeleton

 

Les sous-sols de l’ancienne droguerie du théâtre ont été transformés en mystérieuses catacombes peuplées de créatures extravagantes, désarticulées, aussi maléfiques que échevelées. Dans ce décor obscur où seule une faible lumière rouge permet d’avancer, douze courts-métrages en noir et blanc défilent, mettent en scène une multitude de personnages incarnés par le performer Martin Zimmermann. Le plus maléfique d’entre eux, Mr. Skeleton, s’invite à chaque épisode pour rétablir l’ordre dans cet univers de coquins et de fourbes. Une scénographie originale de Images Vevey et des artistes La droguerie. Lieu: l’ancienne droguerie du théâtre.

 

N°5. La Femme et… Annette Messager

 

La Femme et... Annette Messager

 

La condition féminine et le regard que l’on porte dessus figurent parmi les thèmes récurrents de l’artiste. Elle présente ici des séries d’albums-collections thématiques, illustrés de dessins, notes, commentaires, photos, coupures de presse ou de collages. Elle y aborde ces thématiques avec toute la dimension émotive et symbolique qui lui est propre. Lieu: Musée Jenisch

 

N°6. Group Show, Erik Kessels

 

©espacescontemporains

Group Show

 

Des milliers de pochettes de vinyles de fanfares et d’ensembles de musique folklorique tapissent deux parois géantes placées dans la magnifique Église Sainte Claire. Ce dispositif monumental est amplifié par une bande-son mixant les musiques de ces disques, allant de l’harmonie à la cacophonie la plus totale. Scénographie : Roland Buschmann, Jeroen Bijl. Lieu: Eglise Sainte Claire

 

N°7. The Hero Mother – How to Build a House, Peter Puklus

Lauréat du Grand Prix Images Vevey 2017/2018

 

©espacescontemporains

The Hero Mother – How to Build a House

 

Présentée en première internationale à Vevey, l’exposition investit l’intégralité d’un ancien appartement familial dans le bâtiment de la gare. L’œuvre y transpose les questionnements de l’artiste sur les présupposés sociaux des rôles de l’homme et de la femme dans la construction du foyer et du noyau familial. L’artiste présente des travaux sculpturaux, des dessins, des photos retracant des scènes et des objets de la vie quotidienne. Lieu: Gare CFF, apparemment ouest

 

N°8 Narrow House Erwin Wurm

 

© Robert Fessler

Narrow House Erwin Wurm

 

La Narrow House est une version compressée de la maison d’enfance d’Erwin Wurm : il s’agit d’une maquette à l’échelle d’un pavillon préfabriqué typique des banlieues autrichiennes, dont la largeur a été réduite à 1,38 m. De la même manière, l’intérieur et son mobilier semblent s’être étirés sous l’effet de la pression d’un étau. En se faufilant de pièce en pièce, le spectateur se confronte à une image déformée du monde et expérimente le quotidien d’un point de vue pour le moins extravagant. Cette installation répond à l’exposition à la Villa « Le Lac » Le Corbusier construite par l’architecte suisse pour ses parents, et pour laquelle Erwin Wurm a spécialement conçu des copies de mobilier adapté à l’exécution de ses fameuses One Minute Sculptures (No 60). Lieu: Salle del Castillo

 

N°9 Chimères et Merveilles, Coco Fronsac

 

©espacescontemporains

Chimères et Merveilles

 

À partir de photographies anciennes de portraits et photos de familles anonymes, l’artiste crée un univers aussi burlesque qu’onirique. Des visages d’antan — sur des photos en noir et blanc — sont parés de masques d’Afrique, d’Océanie, d’Asie ou d’Amérique et peuplés par l’imaginaire coloré de la plasticienne. L’appropriation du lieu – entre la Serrurerie Bolomey et les espaces de la Place Scanavin — donne toute la charge émotive de l’installation. Lieu : Place Scanavin

 

N°10 Sunday Sun, 1937, Rodney Graham

 

Sunday Sun,

 

Une oeuvre monumentale! Inspirée d’une scène comique du film The Lady Vanishes (1938) d’Alfred Hitchcock, la photographie de Rodney Graham représente un mystérieux personnage aux mains légèrement différentes, caché derrière un journal. L’artiste conceptuel canadien restitue en une seule image toute la drôlerie de la séquence hitchcockienne dans une mise en scène exubérante avec un exemplaire de The Sunday Sun Vancouver, daté de 1937, l’année de tournage du film. Lieu: façade de l’Hôtel des Trois Couronnes.

 

Téléchargez tout le programme du festival Images Vevey ici.

Point de départ: la Salle del Castillo

Toutes les expositions en intérieur sont accessibles de 11h à 19h tous les jours

Manifestation gratuite.

 



Partager cet article