L’ornement est un crime

18 Juin 2018
Ornement_Crime_PAULIN_Fauteuil_Ribbon_chair

Riche d’une centaine de pièces majeures issues de la collection design du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne, l’exposition met en lumière l’interdit qui frappe l’ornement dans la production artistique au 20e siècle (1910-1970). Considéré comme inutile, bourgeois et primitif, l’ornement est, pour les tenants de la modernité, « une survivance du passé », un archaïsme barbare qu’il faut éradiquer. Pourtant, l’interdit fondateur de la chose ornée est vite contourné par les modernistes et leurs épigones !



TAGS :
Partager cet article





Vous aimerez également