Deco

Un appartement plein de surprises

08 Fév 2021

Etoile montante du design italien,  Elena Salmistraro vit au cœur de Milan, au dernier étage d’un immeuble des années 1960. La créatrice a créé la plupart des éléments constituant son mobilier et sa décoration. Un univers à l’esprit graphique et tribal, qui allie grâce féminine et poésie expressive.

 

En pénétrant dans le salon, on ne peut qu’être impressionné par le grand tapis Cartesio qu’Elena Salmistraro, maîtresse des lieux, a créé pour CC-Tapis. Les vases que la jeune Milanaise a créés et ses illustrations accrochées aux murs attirent également l’attention. L’ensemble dégage une identité forte, soutenue par un décor linéaire et épuré.

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

Acrylique sur toile par E. Salmistraro. Chaise en métal Bertola pour Knoll: à dr., Side Chair de Eames (Vitra); à g., chaise One, design Konstantin Grcic pour Magis. Bol en céramique et carafe en verre, design E. Salmistraro pour Massimo Lunardon. Tapis Cartesio Flatlandia d'Elena pour Cc-Tapis.

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

Chaise de Verner Panton. Table d'appoint: DLM pour Hay. À dr.: vase 2501, design Alessandra Mendini. Sur la cheminée: statue en céramique de la collection Most Illustrious d'Elena pour Bosa et vase Origami pour Okinawa. Dans la cheminée: plat de Fornasetti. Tapis, design d'Elena pour Cc-Tapis.

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

Le coin salon, avec tapis Cartesio Flatlandia, design E. Salmistraro pour Cc-Tapis. Sur le canapé: mélange de coussins de Nathalie Du Pasquier pour Hays, de coussins en velours de Manuel Canovas et de Designer Guild. À g. en bas, tabouret Eléphant de Eames (Vitra). Lampadaire Tatou, design Patricia Urquiola pour Flos.

 

Dans la chambre, la toile grand format d’Elena Day of Reckoning orne le mur au-dessus du lit: un univers onirique intemporel dans une peinture intense et symbolique qui traduit la relation à l’art d’Elena Salmistraro. “Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé dessiner. Ma mère me le reprochait, car je coloriais tout, même les murs et les canapés! L’art m’a appris à observer les hommes et la nature d’un œil différent.”

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

"Day of Reckoning", une toile d'Elena Salmistraro.

 

Aujourd’hui, susciter des émotions est au centre de tous les projets d’Elena Salmistraro. Ses objets parlent un langage expressif et évocateur. Durant le dernier Salon international du meuble de Milan, à côté de la collection Most Illustrious consacrée aux maîtres du design, elle a présenté une ligne de bijoux inspirée des danseurs papous, également créée pour Bosa Ceramiche. Elle a dessiné des panneaux décoratifs en marbre et en pierre pour Lithea, des tables basses pour Stone Italia, des tabourets pour Mogg, des tapis pour Cc-Tapis et des papiers peints pour London Art. Elle a également créé une installation pour Timberland et une mise en scène pour les magasins Replay. Une énergie prolifique pour la jeune designer qui est aussi devenue maman.

 

“Je pense que mon épanouissement personnel a une grande influence sur mon évolution professionnelle, déclare Elena, il y a un lien fort entre les deux. Quand j’étais plus jeune et rebelle, je rêvais d’art “pur”. En tant qu’adulte, j’essaie de le mettre en pratique en lien avec ma féminité, en explorant la mode. La maturité m’a conduite vers ce que je considère comme étant l’aboutissement de tout: le design.”

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

Elena Salmistraro, étoile montante du design italien.

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

Sur la table, statuette de la collection Most Illustrious consacrée aux maîtres du design

 

Parmi les objets phares dessinés par Elena figure incontestablement la collection en céramique Primates, créée pour Bosa, qui réinterprète de manière audacieuse et ludique des poteries animistes antiques. Les vases en forme de masques, revisités dans un style pop, ont pour figure centrale le singe: un personnage puissant et sauvage qui nous relie à notre nature animale et qui met ici en valeur les formes et les couleurs.

 

La designer dit avoir dessiné des singes pendant des mois avant de trouver les traits des désormais célèbres Kandti, Mandrillus et Brazza. Certains occupent son appartement, de même que des éléments de la collection de statuettes en céramique Most Illustrious, qui représente certains grands noms du design italien dans un style fantaisiste. Ces pièces décoratives incarnent la forme mais aussi le style des objets qui ont rendu ces créateurs célèbres. 

 

©Silvia Tenenti/Living Inside. Parution: EC 5/2019

À gauche, vases de la collection Primates par Elena Salmistraro pour Bosa.

 

“Etudier et observer attentivement le travail de mes maîtres m’a beaucoup aidée, et j’ai essayé – comme c’est souvent le cas – de le traduire en objets.” C’est ainsi que sont nés les personnages de cette série. “Alessandro Mendini, Riccardo Dalisi, Michele De Lucchi, Achille Castiglioni sont des hommes et des maîtres qui m’ont inconsciemment tellement donné. Ils m’ont appris à être curieuse, fidèle à moi-même et à mon travail, et surtout, à être heureuse. Un designer doit être heureux. Le bonheur conduit à la créativité et aide à ne pas avoir peur d’être audacieux.”

 



Partager cet article