Actus

Artgenève, encore plus de design

05 Déc 2017

La prochaine édition du salon d’art contemporain Artgenève aura lieu début février. Avec la participation du PAD, la prestigieuse foire de design historique, moderne et contemporain.

 

Le design, déjà présent dans les précédentes éditions, dispose désormais d’un espace dédié de 1500 m2 mais toujours relié à l’ensemble. Le PAD, établi depuis vingt et un ans à Paris, aux Tuileries, et depuis onze ans au Berkeley Square de Londres, présentera une sélection de 30 galeries minutieusement choisies. La verticalité est le mot d’ordre du salon 2018 qui investit la halle dans sa hauteur. Un gigantesque arbre de Giuseppe Penone de 12 mètres de haut occupera l’espace central. L’oeuvre gonflable de Mark Leckey, Inflatable Felix, qui représente Félix le Chat dans un format surdimensionné, sera montrée pour la première fois debout. La hauteur du plafond de la halle de Palexpo rend en effet l’exploit possible.

Du côté des galeries, Artgenève préfère consolider ses relations avec les quelque 70 enseignes internationales qui forment le noyau de l’événement plutôt que d’étoffer leur nombre. La galerie new-yorkaise PACE, ou les parisiennes Perrotin et 1900-2000 ont rejoint cette année le salon d’art. Gagosian, Daniel Templon, Nathalie Obadia ou Francesca Pia, pour n’en citer que quelques-unes, restent attachées à l’événement. The Living Room, l’espace présentant une sélection d’oeuvres provenant des galeries, sera à nouveau conçu par Samuel Gross sur la thématique de la montagne et s’intitulera Alpine Dream.

Comme d’habitude, les institutions genevoises ont des emplacements dédiés. Le Mamco rejoue l’idée du « work in progress » avec un espace vide qui se construit progressivement au gré des acquisitions du musée lors du salon.

Côté collectionneurs

Les présentations de collections privées ont la part belle et attestent des bonnes relations  qu’Artgenève entretient avec les collectionneurs. Michael Ringier, collectionneur passionné et renommé d’art contemporain, met à disposition un ensemble d’oeuvres réparties sur une surface de 150 m2. La V-A-C Foundation, dévouée au développement de l’art russe et qui construit actuellement à Moscou un musée conçu par Renzo Piano pour abriter sa collection, dispose aussi d’un lieu dédié. De nombreuses oeuvres d’artistes internationalement reconnus figurent aussi dans la collection. D’autre part, un ensemble de dessins de Martin Disler, issu d’une collection privée genevoise, sera agencé par Samuel Gross.

L’art historique

Destiné à présenter des oeuvres historiques, The Estate Show devient cette année le terrain d’une vaste opération qui se prolongera l’été prochain. Des sculptures de Max Bill sont organisées dans un « display » de parc simulant une atmosphère nocturne. Sous la houlette de l’architecte paysagiste Gilbert Henchoz, l’espace prend l’aspect d’un jardin artificiel à l’intérieur de Palexpo. La présentation de l’Estate Show 2018 tient aussi lieu de « teaser » pour la première édition de la Biennale de sculpture qui se tiendra en juin 2018 au parc des Eaux-Vives. Ce nouvel événement genevois piloté par Thomas Hug, directeur d’Artgenève, Lionel Bovier, directeur du Mamco, et Michèle Freiburghaus, responsable du FMAC, ne manquera pas d’attirer les visiteurs d’Art Basel sur les rives du lac Léman.

 

©Giuseppe Penone

Arbre de Giuseppe Penone qui occupera l'espace central

 



Partager cet article