Deco

À chaque type de thé sa théière

28 Oct 2021

On l’a tous fait pour se préparer une infusion: tremper un sachet dans une tasse d’eau chaude. Mais le thé en vrac – surtout s’il est mélangé avec des fleurs et des épices – exige une plus grande quantité d’eau et de feuilles afin que les parfums se mélangent de manière homogène. Pour préparer un thé dans les règles de l’art, il faut une théière. Et comme le savent les connaisseurs, la bonne théière dépend de la boisson chaude que l’on souhaite déguster. Terre cuite, fonte, porcelaine, métal, verre….certains matériaux sont mieux adaptés aux feuilles que l’on doit cuire longtemps; d’autres aux feuilles que l’on chauffe à température modérée. En sortant sa théière, on s’offre en plus la promesse d’un moment doux et réconfortant, seul ou entre amis. Ce teatime sera d’autant plus parfait si l’ustensile est joli.  Entre style décoratif et aspects gustatifs, on vous explique pourquoi les modèles ci-dessous sont nos préférés.

 

1/Les théières en argile

La terre cuite s’imprègne des arômes. Par conséquent, les théières en argile seront plutôt adaptés à l’infusion d’un seul type de thé. La pénétration des arômes offre alors l’avantage de rendre le thé plus riche en goût et en saveur. 

 

Exemples: théières en argile de Tokoname (Japon) et de Yixing (Chine)

 

A gauche, théière japonaise Ryo, design Loco co, Saliu. A droite, théière chinoise Yixing Clay teapot, Tea Masters.

 

La force de la terre de la région de Tokomane au Japon est de disposer d’une terre argileuse riche en fer, l’argile Shudei, qui présente une couleur naturelle rouge due à sa grande richesse en fer. Cette terre confère aux théières de Tokoname des propriétés bien spécifiques en termes de goût et de bienfaits procurés au thé vert. Les théières japonaises (kyusu) les plus connues possèdent un manche sur le côté. On y prépare le thé en laissant les feuilles et les fins débris flotter librement dans l’eau; le filtre se trouvant à l’embouchure du bec verseur.  

Du côté du Yixing, en Chine, on parle de “sable pourpre d’argile” pour désigner la terre qui sert à réaliser des poteries. La légère porosité des parois des théières permet de mémoriser les arômes du thé. La dégustation s’enrichit ainsi au fil du temps. On y prépare en général des thés sombres.

 


 

2/Les théières en porcelaine

Apparus au XIIème, les théières en porcelaine sont idéales pour des thés fins à longue infusion et température basse comme les thés verts légers. 

 

Exemple: Belly Tea Story de la manufacture Royal Delft

 

Belly tea story

 

Le modèle que nous vous présentons vient de l’entreprise Royal Delft (De Koninklijke Porceleyne Fles). Établie en Hollande, elle est l’unique manufacture de porcelaine bleue toujours en activité depuis le 17e siècle. La théière Belly Tea Story a été conçue par le designer Chris Koens qui a combiné un décor classique bleu de Delft avec une forme plus moderne.

 

 


 

3/Les théières en grès 

Les parois des théières en grès sont souvent assez épaisses ce qui fait qu’elles transmettent bien la chaleur et la conservent plus longtemps que la porcelaine. Un avantage pour les thés que l’on laisse infuser longtemps.

 

Exemple: Nordic Kitchen, Eva Solo

 

Théière Nordic Kitchen, Eva Solo

 

Ce modèle s’inspire de la vaisselle rustique. Le bec en silicone noir empêche la théière de goutter.

 


 

4/Les théières en fonte

La première théière en fonte est apparues en Chine au IV ème siècle avant J-C. La fonte a l’avantage de garder la chaleur, ce qui permet de préparer des thés puissants nécessitant une infusion longue à haute température (thé noir, sombre et oolong). On peut également l’utiliser pour les thés plus doux à longue infusion en versant  l’eau à la bonne température.

 

Exemple: Collage de Serax

 

Collage, Serax

 

Giel Dedeurwaerder et Brent Neve, du collectif de designers Utilise.objects, signent ce modèle très équilibré en termes de forme et de proportions. Le petit bec verseur surprend par sa discrétion.

 


 

5/Les théières en métal

La théière en inox préserve assez bien la chaleur et résiste à l’eau bouillante, ce qui n’est pas toujours le cas avec la terre cuite. Bien qu’elle s’adapte à plusieurs sortes de thés, on la recommande surtout pour les infusions courtes à haute température comme le thé vert à la menthe traditionnel. 

 

Exemple: Cylinda-Line, design Arne Jacobsen en 1967, Stelton

 

Cylinda-Line.

 

Ce modèle figure parmi les collections permanentes du MoMa (New-York), du Victoria & Albert Museum (Londres) et du musée Danois d’Arts Décoratifs. Il est signé d’une grande figure de l’architecture et du design des années cinquante: Arne Jacobsen. La conception simple – une forme cylindrique- suit la devise “la forme suit la fonction”. Cette théière est en acier émaillé.

 

 

Exemple:  Tea Rex, design Michael Graves en 1985, Alessi

 

Tea Rex, Alessi

 

Plus qu’une théière, Oisillon est une bouilloire dans laquelle on peut ajouter une boule à thé: vous apprécierez le côté deux en un! Elle s’accompagne d’un pot à lait et d’un sucrier lors du service. Conçue en 1985 par Michael Graves, la bouilloire Oisillon – avec son sifflet en forme de petit oiseau- est devenue un objets iconique du design du 20ème siècle. Pour son trentième anniversaire, Graves a recréé le sifflet en transformant le petit oiseau en un charmant reptile surnaturel, une créature à la fois préhistorique et mythologique. La bouilloire existe en version électrique et peut s’adapter aux plaques à induction. 

 

 

Exemple: Fruit Basket, design Sanaa, Alessi

 

Fruit Basket, Alessi

 

On doit cette théière aux célèbres architectes japonais de l’agence Sanaa (Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa) qui furent notamment récompensé par le prix Pritzker. Ce modèle a été pensé comme présentoir pour le thé.  Le projet est en effet inspiré d’une coupe à fruits: la théière représenter une poire, le sucrier une pomme, la tasse une clémentine… 

 

 

Exemple: MBTK 24, design Marianne Brandt en 1924, Tecnolumen

 

Teapot MBTK 24, design Marianne Brandt .

 

Vu son prix – 9’773 francs sr Galaxus ! – il y a peu de chances que vous optiez pour cette théière… Mais si la  MBTK 24 fait partie de notre sélection, c’est parce qu’il s’agit sans doute de la plus célèbre bouilloire au monde. En effet, ses formes sont devenues un symbole du design du Bauhaus. Il s’agit d’un projet d’étudiant réalisé en 1924 par Marianne Brandt en collaboration avec l’artiste László Moholy-Nagy. Il témoigne d’un formidable exercice de réduction du superflu, résultat obtenu par la combinaison de formes géométriques élémentaires. Son design fut conçu pour être fonctionnel et adapté à la production de masse même si la bouilloire resta longtemps à l’état de prototype avant une récente réédition.

 


 

6/ Les théières en verre

Le verre préserve moins la chaleur que les autres matériaux. La théière en verre sera donc plus adaptée aux thés légers à infuser à moyenne température. Elle a pour avantage de donner à voir le spectacle de l’eau qui s’infuse. 

 

Exemple: Still, design Trine Andersen, Ferm Living

 

Théière Still, Ferm Living.

 

Avec son design tout en rondeurs, le modèle Still présente un filtre intégré en verre noir chapeauté d’une grosse boule qui sert de bouchon. Amusant.

 



Partager cet article