Actus

10 parcs suisses romands à (re)découvrir

05 Mai 2022

À la recherche d’une belle balade en Suisse romande? Au printemps et à l’été, tous les parcs et jardins botaniques ouvrent leurs portes au public. Ces espaces verts luxuriants, où chaque promenade éveille les sens, nous invitent à découvrir le monde végétal. Ce sont aussi des lieux de culture où la nature rencontre l’histoire des sciences, l’architecture paysagère et parfois l’art. Beaucoup de jardins publics proposent des visites guidées, des ateliers pour adultes et enfants, des excursions, des conférences et des expositions thématiques. Le programme de quelques parcs suisses romands incontournables.

1/Le parc de La Grange et le parc des Eaux-Vives, Genève

On y va aussi pour découvrir une sélection pointue d’œuvres d’art contemporain

 

Exposition Sculpture Garden en 2018, Ugo Rondinone, Flower Moon, 2011 courtesy of Esther Shipper and Eva Presenhuber photo Julien Gremaud.

 

La Grange est le plus grand parc de la ville de Genève et l’un des plus beaux. Ses arbres majestueux, ses points de vue spectaculaires et ses ambiances variées en font un lieu de promenade privilégié. Il est classé monument historique. Dans la continuité du parc La Grange se trouve le parc des Eaux-Vives qui, lui aussi, est peuplé de sapins, de pins et de séquoias impressionnants.

 

Le programme 2022:  Initiée par Artgenève et réalisée en collaboration avec le MAMCO et la Ville de Genève, la Biennale Sculpture Garden vise à s’inscrire comme une manifestation d’art contemporain offrant à Genève et ses nombreux visiteurs un vaste événement culturel. Du 10 juin au 30 septembre, cette biennale forme un parcours ponctué de nombreux projets artistiques du parc des Eaux-Vives au parc La Grange en rejoignant également la nouvelle plage des Eaux-Vives et le Quai Gustave Ador. La curation de l’exposition a été confiée à Devrim Bayar, commissaire d’exposition au Centre d’art contemporain WIELS à Bruxelles, qui a rassemblé 26 œuvres, dont plus de la moitié produites expressément pour l’exposition.

Plus d’infos: sculpturegarden.ch

 

 


2/ Le Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève

On y va aussi pour découvrir le rôle des musées botaniques face à la perte de biodiversité 

 

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève.

 

C’est le plus grand jardin botanique suisse aux portes d’une ville. Il s’étale sur 28 hectares. Il comprend quatre serres thématiques, un immense parc et présente 14 000 espèces végétales venues des quatre coins du monde. Ce musée du végétal est très actif sur le plan de la recherche. Avec d’autres partenaires, il a par exemple développé l’application mobile Flora Helvetica qui permet d’identifier les plantes sauvages suisses rencontrées en balade (flora-helvetica.ch).

 

Le programme 2022:

À  partir du 19 mai, l’exposition #PlanèteVerte, Missions botaniques présentent les nombreux métiers qui se combinent pour donner un nom aux plantes, les cultiver, les conserver et les réintroduire. Des visites thématiques (notamment à destination des enfants) sont organisées plusieurs fois par semaine. 

Plus d’infos: Conservatoire et Jardin botaniques de Genève

 

 


3/Le Jardin botanique alpin de Meyrin (GE)

 

Le Jardin botanique alpin, Meyrin

 

Il s’agit à la fois un aménagement paysager d’une grande valeur historique et d’une oasis de verdure au milieu de l’agglomération genevoise. Mais contrairement à ce que son nom indique, ce jardin n’est pas uniquement centré sur les zones alpines, autrement dit, sur les espèces végétales situées au-dessus de la forêt. S’étalant sur une surface de 3,5 hectares, le parc présente également des arbres et toutes sortes de plantes réparties par zone géographique. En 2018, le jardin fut honoré par une mention de La Distinction Romande d’Architecture. En 2019, il reçut le Prix Schulthess des jardins. De nombreuses manifestations y sont organisées chaque année.

 

Programme été 2022: non publié.

Plus d’infos: Jardin botanique alpin

 

 


4/Le Parc Lullin à Genthod (GE)

On y va aussi pour découvrir de nouvelles formes d’habitat

 

La maison Futuro, habitat préfabriqué de l’architecte Matti Suuronen est à découvrir au Parc Lullin dans le cadre de la manifestation Open House (à partir du 11 juin).

 

Ce grand parc fait face au lac Léman et au Mont Blanc. Il offre de grandes espaces de pelouse pour courir et promener son chien.

 

Le programme 2022:

Du 11 juin au 27 août, la manifestation pluridisciplinaire Open House s’installe au Parc Lullin. Plus de 30 projets issus de l’architecture, de l’art, du design et de l’humanitaire animent ainsi le lieu. Les visiteurs y découvrent des pavillons, des habitations expérimentales ou mobiles, des sculptures et des installations, des projets d’architectes, de designers et d’artistes suisses et internationaux. 

Plus d’infos: openhouse.ch

 

 


5/ Le jardin du Château de Prangins (VD)

On y va aussi pour découvrir un potager historique

 

Château de Prangins

 

Le Château de Prangins possède le plus grand potager historique de Suisse, avec une surface de 5500 m2 où sont cultivées près de 200 espèces et variétés de fruits et légumes, souvent méconnues et parfois oubliées.

 

Le programme 2022:

Le 22 mai et à l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, le Château de Prangins organise plusieurs visites de son potager. Pour ceux qui auraient raté la manifestation, un plan contenant de précieuses informations et un audio-guide divertissant permettent une visite autonome des lieux. Vous trouverez également dans le château un accrochage d’artistes en relation avec le potager.

Plus d’infos: chateaudeprangins.ch

 

 


6/Les jardins du Château de Vullierens (VD)

On y va aussi pour découvrir les grands styles de jardins et les œuvres d’Étienne Krähenbühl

 

© Regis Colombo

Les jardins du Château de Vullierens.

 

Comme un champ de fleurs ou un jardin ombragé, façon style anglais du XIXe siècle ou d’esprit géométrique, le parc du Château de Vullierens nous donne à découvrir huit jardins thématiques savamment aménagés selon des lignes directrices fortes. Par ailleurs, les jardins sont réputés pour leur collection présentant plus de 400 variétés d’iris et 200 types de lys-hémérocalles. Les lieux se diversifient depuis plusieurs années avec le développement de différents espaces distincts accueillant notamment roses, tulipes, pivoines et rhododendrons, pour le plus grand enchantement des amateurs de fleurs.

 

Le programme 2022:

Outre des visites guidées et de nombreuses activités ludiques (balades en poney, dégustation de vins…), le Château de Vullierens organise le 8 mai et le 19 juin une rencontre avec le sculpteur suisse Étienne Krähenbühl dont les œuvres agrémentent le jardin.

Plus d’infos: chateauvuillerens.ch

 

 


7/ Le Musée et Jardin botanique de Lausanne

On y va aussi pour découvrir la place du végétal dans nos villes

 

Musée et Jardin botanique de Lausanne

 

Tout de fleurs et de grands arbres, ce jardin au cœur de la ville permet de profiter d’un moment de quiétude et de calme. Il est connu pour sa collection exceptionnelle de plantes carnivores.

 

Le programme 2022:

À partir du 19 mai, l’exposition « Vert- ville et végétal en transition » questionne le rapport de l’être humain au vert et à la nature. Elle tente d’appréhender cette relation en mutation.

Plus d’infos: Musée et Jardin botaniques de Lausanne

 

 


8/Le jardin alpin de Pont de Nant La Thomassia, Plans-sur-Bex (VD)

On y va aussi pour découvrir les relations entre tourisme de montagne et végétal 

 

Jardin alpin de Pont de Nant La Thomassia

 

Situé à 1260m d’altitude, et adossé à la spectaculaire paroi ouest du Grand Muveran, ce jardin botanique est dédié à la connaissance et à la sauvegarde des plantes de montagne. Il compte près de 3000 plantes de montagne, classées selon leur origine géographique.

 

Le programme 2022:

À partir du 19 mai, La Thomassia présente une exposition qui complète celle du Jardin botanique de Lausanne. Ce deuxième volet traite du rapport de l’Homme au vert en se concentrant sur la question du tourisme en montagne.

Plus d’infos: La Thomasia

 

 


9/ Le jardin Flore-Alpe, Champex-lac (VS)

On y va aussi pour découvrir l’impact du changement climatique sur les plantes alpines

 

© Wikipedia

Le jardin Flore-Alpe

 

Au cœur des Alpes valaisannes, à Champex-Lac et à 1500 mètres d’altitude, le Jardin botanique alpin Flore-Alpe est un lieu enchanteur situé dans un magnifique décor alpin. 4000 espèces de plantes y fleurissent, aussi bien des espèces de la flore locale que des massifs montagneux d’Europe ou d’autres continents.

 

Programme 2022: 

En juin et juillet, Flore-Alpe propose plusieurs conférences et visites guidées à propos de l’impact du changement climatique sur les plantes alpines dans le cadre de la manifestation Botanica. Par ailleurs, le jardin explore d’autres thématiques sur le végétal et organise des excursions en montagne.

Plus d’infos sur les conférences en lien avec le changement climatique: botanica-suisse.org

Plus d’infos sur le jardin: Flore-Alpe

 

 


10/ Le Jardin botanique Jurassica de Porrentruy (JU)

On y va encore pour découvrir l’impact du changement climatique sur les plantes alpines

 

Jardin botanique de Porrentruy

 

Niché dans un cadre historique, le Jardin botanique de Porrentruy a été créé il y a plus de deux siècles. Cela en fait le deuxième plus ancien jardin botanique de Suisse, après Bâle. Parmi ses grandes attractions, une collection impressionnante de Tillandsia, ces plantes aériennes d’Amérique du Sud dépourvues de racines, qui tirent leurs nutriments de l’atmosphère.

 

Programme 2022: 

Dans le cadre de la manifestation Botanica, Le Jardin botanique de Porrentruy explore, lui aussi, l’impact du changement climatique sur les plantes alpines. À partir du 11 juin, il propose une exposition nommée Plantes alpines, adaptations climatiques.

Plus d’infos sur l’exposition: botanica-suisse.org

Plus d’infos sur le parc: jurassica.ch ou j3l.ch

 



TAGS : , ,
Partager cet article